Page 1 sur 1

Utilisation d'un plat d'acier inox AISI 304 en coutellerie

MessagePosté: Mar 9 Nov 2010 22:14
de Olivier21
Bonsoir,
Je suis en possession de deux plats d'acier AISI304 achetés il y a très longtemps, et ne sais plus à quoi ils servent. Quelqu'un pourrait-il me dire si je peux m'en servir pour faire des intercalaires de pliants et surtout des liner-lock s'il vous plaît ?
Merci et bonne soirée.

Re: Utilisation d'un plat d'acier inox AISI 304 en coutellerie

MessagePosté: Mar 9 Nov 2010 23:51
de BDelor
C'est un inox austénitique d'usage courant, notamment dans l'industrie alimentaire. Rien n'interdit de l'utiliser pour faire des platines de couteaux pliants. Il ne prend pas la trempe et ne peut être durci que par formage à froid.

Voici une fiche technique :
AISI304.pdf
(83.57 Kio) Téléchargé 513 fois

Re: Utilisation d'un plat d'acier inox AISI 304 en coutellerie

MessagePosté: Mer 10 Nov 2010 07:57
de Olivier21
Merci Bernard. J'avais vu qu'il était utilisé pour des tubes aussi.
Puis-je faire avec une platine verrou de liner-lock ? Si je le déforme à froid, prendra-t-il assez de ressort ? Sans le perdre ?

Re: Utilisation d'un plat d'acier inox AISI 304 en coutellerie

MessagePosté: Mer 10 Nov 2010 08:23
de Guillaume48
Je crains que ça ne soit pas très adapté. Le manque de dureté amènera un matage au niveau du contact lame/ressort, et l'ajustage ne durera pas.
Achète plutôt un peu du Z20 ou du Z40 pour faire des liners.

Re: Utilisation d'un plat d'acier inox AISI 304 en coutellerie

MessagePosté: Mer 10 Nov 2010 10:35
de cardoso5fr
Je rejoins Guillaume : cela ne tiendra pas comme ressort.

Re: Utilisation d'un plat d'acier inox AISI 304 en coutellerie

MessagePosté: Mer 10 Nov 2010 18:08
de Olivier21
Merci à tous les trois. Je suivrai vos conseils avant de me lancer dans les platines à verrou...

Re: Utilisation d'un plat d'acier inox AISI 304 en coutellerie

MessagePosté: Sam 15 Jan 2011 12:46
de Guillaume48
Une application que je n'avais pas citée à l'époque de ce message, c'est la fabrication de sandwich inox/non inox. C'est tout à fait réalisable moyennant quelques précautions : dressage rigoureux des faces à souder, propreté impeccable de ces mêmes faces, et soudure en absence d'oxygène. Le plus simple pour le dernier point est d'ajuster convenablement les trois éléments à souder et de bien dresser les faces, pour qu'il reste le moins de place possible pour l'air entre les couches, puis de réaliser un cordon de soudure tout le tour de l'ensemble (cordon étanche) pour que les gaz de la forge ne puissent pénétrer entre les couches. La température de soudure est assez basse, donc pas de problème particulier à ce niveau.
Voila une occasion de produire un sympathique sandinox.