Page 1 sur 2

Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Dim 5 Juil 2009 17:47
de BDelor
L'acier 1.2842 ou 90MCV8 est souvent utilisé en coutellerie.
Il est bien adapté à la réalisation de lames et se forge sans grande difficulté.
Comme composant dans une trousse de damas, il prend à la révélation une couleur très foncée et permet donc des damas très contrastés.
Le recuit, qui est indispensable avant de le travailler à froid, doit être fait très soigneusement, avec un refroidissement très lent (idéalement en four de trempe à température contrôlée).

Ci-joint la fiche technique :
1.2842_en.pdf
(129.42 Kio) Téléchargé 5091 fois

Re: Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Dim 5 Juil 2009 19:04
de cardoso5fr
Mon acier favori et celui que j'utilise à 90% du temps.
Il est très sympa sur des pliants et petits fixes ; et je pense que sur des sections un peu plus importantes, il doit permettre de faire de bons gros fixes.
Pour un acier carbone, il résiste relativement bien à l'oxydation.

En ce qui concerne la forge, il y a tout de même le souci du recuit qui est vraiment coton avec cet acier.
Il faut qu'il soit recuit de façon à pouvoir :
  • le percer,
  • le tarauder,
  • le poinçonner à froid,
  • l'usiner quoi,
Et le souci, c'est qu'il est quasi "auto trempant". Dès qu'il est austénisé, il est impossible de le percer sans un recuit très lent. Il faut, si je me souviens bien, descendre de 20° par heure entre la température d'austénisation et jusqu'aux alentours de 500°. Après, la descente peut être plus rapide.
Si la forge à gaz ou le four sont bien isolés, en fin de forge (avec une forge pas trop chaude), on ferme tout et on laisse descendre doucement.
Sinon le Doc (Pascal Mangenot) chauffe au rouge un tube d'acier fermé avec de la cendre à l'intérieur, et met la lame austénisé dedans, ferme le tout et laisse refroidir dans la forge (à charbon) tout doucement.

Re: Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Dim 5 Juil 2009 19:11
de lecameleon18
Cet acier s'appelle aussi O2 de l'autre coté de l'Atlantique.

Je suis en train de l'utiliser pour la premiere fois, pour une série de 2x2 couteaux en stock removal.
Il a l'air de se travailler pas mal aussi de cette manière ; je vous montrerai le resultat.

Re: Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Dim 5 Juil 2009 19:40
de cardoso5fr
C'est d'ailleurs sous cette dénomination qu'on le trouve le plus souvent.
Pour de l'enlèvement de matière, il est parfait et n'est pas plus difficile à travailler que n'importe quel acier acier carbone simple.
C'est un acier que je trouve assez "nerveux" et qui est vraiment trés sympatique : Amuse-toi bien !

Re: Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Lun 6 Juil 2009 09:33
de AchimW
Une petite remarque: oubliez les dénominations américaines. Quand on cherche des aciers en Europe, les aciéries et entreprises utilisent à 100 % les normes DIN et les numéros de matière.

Re: Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Lun 6 Juil 2009 18:10
de lecameleon18
Je suis tout a fait d'accord avec toi Achim, mais quand on cherche des informations sur le net, cela aide bien d'avoir aussi sous la main les dénominations autres que les DIN. Je suis même passé une fois chez un marchand d'acier qui avait beaucoup de mal a s'y retrouver avec toutes les dénominations différentes.

Re: Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Mar 7 Juil 2009 17:20
de alain valette
Bonjour a tous,
l'acier de norme afnor 90 mv 08 ou 95mnwrc5 (norme proche de celle-ci) est celui que j'utilise pour la plupart de mes lames en acier carbone, et n'est pas mal du tout : très tenace, il arrive a une dureté de 60 hrc et peut monter à 62 hrc.
On peut confondre ces deux aciers sans conséquence grave à mon avis.

Re: Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Jeu 30 Juil 2009 12:05
de christian.rie
Pour info, si cela peut intéresser quelqu'un : l'acier 1.2842 se trouve aussi chez Bohler sous la réf K720 : très bonne qualité.
On peut aussi charger chez eux les fiches techniques : courbes de trempe, de revenu et de recuit.
A savoir : vouloir les respecter sans four et programmateur est mission impossible.

Re: Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Jeu 30 Juil 2009 12:30
de cardoso5fr
L'O2 peut se tremper correctement avec une simple forge à gaz voir même un chalumeau. On obtient pas forcément le "meilleur" de cet acier, mais c'est tout de même très "raisonnable" comme résultat. En tout cas, à mon avis.
Seul le recuit est un peu plus complexe à mettre en œuvre comme cela a déjà été mentionné ici.
Le 1.2842 ne nécessite pas selon moi l'utilisation d'un four de trempe ; cela sera certes plus facile, mais je pense que l'on peut obtenir d'excellents résultats sans (contrairement aux inox).

Re: Acier 1.2842 ou 90MCV8 : composition et usage en coutellerie

MessagePosté: Jeu 30 Juil 2009 12:35
de lecameleon18
Je confirme.
De plus, la preuve qu'il se trempe facilement : j'ai voulu agrandir quelque peu un trou sur la plate semelle d'un des petits derniers, alors que celle-ci n'avait pas été chauffée en vue d'une trempe, ni plongée dans le bain, je me suis retrouvé quand même avec un foret mort.
Que dire donc du tranchant qui lui a été trempé dans (je l'espère) les règles de l'art ?