Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne


Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede brindacier » Sam 16 Mai 2009 21:31

Je souhaite vous faire partager le coup de cœur que j'ai eu cette semaine en allant rendre visite au seul fabricant de charbon de bois en Bretagne : l'ESAT de Plouray (56).

Nombreux sont les forgerons qui galèrent pour trouver du charbon de bois de qualité à un prix convenable, c'est la raison pour laquelle Christophe MKDF et moi sommes allés rencontrer Pascal Ollivier qui gère l'équipe des charbonniers dans le cadre d'une ESAT (Etablissement d'Aide et Service par le Travail, anciennement CAT).
Son équipe est composée d'une dizaine d'adultes en situation de handicap qui œuvrent à la fabrication du charbon. Si nous avions su ce qui nous attendait, nous aurions pris un appareil photo pour vous montrer les fours à charbon et les gaillards qui s'y investissent courageusement dans des conditions de travail difficiles inhérentes à cette activité. Ce sera pour la prochaine fois.

En tout cas, nous avons été vite convaincus en voyant l'énergie du moniteur de ce groupe et sa volonté de faire tourner la boutique dans l'intérêt des gars qui travaillent là. Grâce aux efforts de l'équipe et du moniteur, ils ont pu améliorer les machines de conditionnement du charbon et rendre moins pénible cette opération, installer des sanitaires sur le chantier de fabrication, et d'autres projets suivront.

Le charbon qu'il propose est à 90 % issu de chêne et d'un calibre qui correspond bien à la forge. Il est vendu au prix de 10 euros TTC les 70 litres.
Il dispose aussi d'un plus petit calibre, la braisette, qui sera testée lors de la prochaine fête du fer de Paimpont dans un bas-fourneau.

Actuellement, il propose de vendre son charbon directement à l'utilisateur, donc n'hésitez pas à le contacter.
Voici ses coordonnées :
Pascal Ollivier, ESAT SAINT YVES
KERLAN - BP 9
56770 Plouray
tél : 06 07 49 58 36 - mail : cat.foyer AT wanadoo.fr
Dernière édition par brindacier le Lun 18 Mai 2009 12:27, édité 1 fois.
brindacier
 
Messages: 82
Inscription: Jeu 6 Nov 2008 11:14

Re: Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede thierry loeve » Sam 16 Mai 2009 22:27

Merci pour cette initiative Brindacier.
Je suis impatient de voir les photos... En plus 10 euros les 70 l., c'est pas cher.
Il faudra voir les coûts de transport mais je suppose qu'il est possible de faire des commandes groupées .

Ce qui m'étonne juste c'est le choix du chêne : j'ai entendu dire que pour certaines opérations à la forge, il contenait trop de carbone ?
Avatar de l’utilisateur
thierry loeve
 
Messages: 3814
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 23:01
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede brindacier » Sam 16 Mai 2009 22:35

Le charbon de bois, c'est du carbone à presque 100 %. Je ne crois pas que le chêne soit contre-indiqué. Mais tu as raison, certaines essences de bois doivent sans doute laisser des impuretés comme la silice, ce qui ne doit pas être très bon pour la forge.
Comme on a visité aussi le stock de bois, on en a profité pour parler un peu des essences. D'après Pascal Ollivier, c'est le châtaignier qui est embêtant car il pétille beaucoup en brûlant.
brindacier
 
Messages: 82
Inscription: Jeu 6 Nov 2008 11:14

Re: Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede thierry loeve » Sam 16 Mai 2009 22:52

Le chataîgner, c'est l'horreur ! Un vrai feu d'artifice.
Avatar de l’utilisateur
thierry loeve
 
Messages: 3814
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 23:01
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede bernard » Lun 18 Mai 2009 07:48

bonjour,
merci a toi Olivier pour le charbon de bois.
La qualité du charbon est très importante pour certains types de travaux de forge (coutellerie, taillanderie, ferronnerie décorative, bijouterie, etc...).
Pour ma part, je choisis un charbon de bois de feuillus si possible avec pas plus du quart en chêne (le chêne est riche en oxygène). Le chène vert est très bon, difficile d'en trouver.
Pour le le calibrage : pas plus de 30, au-delà on donne dans le barbecue.
Un bon charbon de bois est à plus de 75 de carbone et vraiment pas d'humidité.
Je vais voir quel type de conditionnement ils peuvent faire les livraisons et surtout si l'on peut, en fonction d'un cahier des charges précis, faire des commandes groupées pour limiter les transports (car n'oublions pas que le transport est fossile donc polluant).
bernard
 
Messages: 123
Inscription: Dim 19 Oct 2008 17:35

Re: Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede feron11 » Mer 10 Juin 2009 20:59

Bonne info sur le charbon de bois.

Apparemment, Bernard connais bien le sujet, donc il faut suivre ces conseils.

Pour la fête du fer de Paimpont, au niveau taille du grain de charbon (braisette qu'ils veulent essayer) pour le bas fourneau ; personnellement je ne pense pas que ce soit judicieux (On ne parle que de taille de granulat). Moi, j'ai été éduqué sur du plus gros grain pour le bas foyer que pour la forge.
Je ne veux pas dénigrer les expériences et connaissances des autres personnes, c'est juste une question que je me pose.

Quant aux essences, comme dit Bernard, suivant le travail que l'on effectue : soudure..., la qualité est importante.
Pratiquement toutes les essences ont leur qualité. Je travaille avec du bois dur pour la forge, chêne, hêtre,... et du bois blanc ou tendre pour les petites pièces demandant de l'attention, ou encore avec des résineux pour la métallurgie.

Il n'y a pas forcément de silice indésirable dans le châtaignier... d'ailleurs un charbon de bois de châtaignier mort sur pied est un excellent charbon de forge.

Si vous voulez de la silice, par exemple pour remplacer le Borax et compagnie pour soudure (prendre exemple sur les japonais : forge de sabre...), il faut prendre en compte dans la formule par exemple le charbon de prèle (mais pas la médicinale).

Ce qui est important, malgré ce que peuvent dire certains, c'est que le bois doit être coupé comme il faut et au bon moment : c'est à dire qu'il faut le couper à la bonne lune.
En effet le charbonnier peut faire du charbon pour forge, chauffage,... Mais il peut aussi faire pour du goudron.
Et le principe est une question de coupe avec la lune ou plus précisément, s'il y a de la sève ou non.
Exemple : pour faire une torche (lumière moyenâgeuse), on prend un bois de résineux coupé à la mauvaise lune (plein de sève).

Et d'autre part, on peut aussi faire son charbon de bois : c'est une question de temps et d'argent.
Pour ma part, je recherche un fournisseur et pour l'instant n'en ai trouvé aucun, donc quand je veux un charbon particulier, je me le fais.
Je fais une petite quantité dans un bidon métallique de 200l , en général ça me prends une journée, pour environ 120 l de charbon (tout granulat confondu)

En tout cas je tiens à féliciter toutes les personnes qui se mettent au charbon de bois en remplacement des énergies fossiles.
Salutations à tous.
feron11
 
Messages: 15
Inscription: Jeu 19 Fév 2009 09:45

Re: Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede brindacier » Mer 10 Juin 2009 23:53

salut féron11,
oui, je crois que ta remarque sur le calibre de la braisette est à prendre en compte.
Finalement, il vaudrait peut-être mieux la mélanger au charbon de forge plutôt que la mettre dans un bas-fourneau. Ce n'est pas évident de lui trouver une application, c'est finalement un sous-produit de la fabrication du charbon.

Et toi, que fais tu de la braisette quand tu fabriques du charbon ?
brindacier
 
Messages: 82
Inscription: Jeu 6 Nov 2008 11:14

Re: Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede feron11 » Jeu 11 Juin 2009 19:55

J'utilise pratiquement tout de la charbonnière.
  • La poudre de charbon, je l'utilise pour faire des brasques (enduis réfractaire).
  • Le très petit grain, je l'utilise de même en le réduisant en poudre.
  • Le petit grain (braisette), je l'utilise à la forge (forge avec tuyère latérale), soit pour des travaux fin (montée douce en température pour certaines soudures), soit pour contenir mon feu (petit grain + eau).
  • Le gros grain pour forge.
tchao @+
feron11
 
Messages: 15
Inscription: Jeu 19 Fév 2009 09:45

Re: Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede brindacier » Jeu 11 Juin 2009 20:33

J'ai mis le poussier dans le potager, il paraît que ça lui fait du bien.
brindacier
 
Messages: 82
Inscription: Jeu 6 Nov 2008 11:14

Re: Producteur de charbon de bois à Plouray (56), Bretagne

Messagede winter » Sam 30 Avr 2011 17:47

pour Olivier : le charbon de bois bloque toute fermentation et autres décompositions : on en met dans le cuves de récupération d'eau de pluie pour qu'elle ne verdisse pas. Donc pas trop dans le jardin ! cendre pareil ! et encore moins dans le compost !!

pour Feron11 : le calibre des charbons : pour les bas fourneaux oui comme tu dis tu as été éduqués à fonctionner avec du gros... pour la dynamique du four je suppose... et avec du minerai cassé fin ! un poil contradictoire à mes yeux, mais l'important est de suivre ses pistes de travail, ses convictions, et d'avoir les résultats qu'on vise ou espère.

Tu parles du calibre intermédiaire entre les fines et la petite braisette pour forger (super pour tremper d'ailleurs) et tu dis la réduire en poudre elle aussi : et bien j'ai essayé de faire des réductions avec ces charbons, le plus gros ne dépassait pas la taille de l'ongle du pouce... et ça marche du tonnerre et avec de supers rendements ! bien sur avec des aménagements des autres paramètres.
Depuis je ne m'occupe plus que du calibre maxi des charbons dans mes réductions, et plus des mini : je met tout, en "mixant" bien (très facile au pelletage pendant le chargement) pour qu'il n'y ai pas que du fin évidemment.

Il a coulé beaucoup d'encre et de salive sur le présence ou non du trop de silice dans le chêne, sur la violence du feu de charbon de bois légers et résineux, ici, au Japon, en Corse, et ailleurs... mon seul avis c'est que rien n'est mauvais si on sait s'adapter... au Mali ils n'ont jamais bien eu le choix de leurs essences... et j'imagine que c'est pas loin d'être pareil pour tous les métallurgistes de tous lieux et toutes époques.
Quand on a la luxueuse possibilité de faire des choix, c'est royal... on pose ses théories, on observe et affine sa technique.... ce qui permet que lorsque l'on a plus le choix, ben on a apprit à s'adapter et on fait quand même.
Je crois qu'il y a bien assez de paramètres (trop ?) sur lesquels on peut agir sur une forge ou un bas fourneau pour pouvoir réussir à force de persévérance.

par exemple si je dois faire une charbonnière mais que les "clients" n'ont que du bois très hétérogène, en taille, temps de séchage et essences... ben on fait quand même ! et on met tout le bois disponible... on s'adapte et on place les bois là où on pense qu'ils ont leur place logique, on refend les plus énormes, etc... et on joue sur la conduite de la carbonisation. La dernière faisait seulement 10 m3 (ridicule devant celles des anciens), mais tout était cuit de manière homogène, avec très peu de fumerons (bois partiellement carbonisés). Le bois était pourtant du tout venant.
Pareil pour les bas fourneaux, le forgeron africain va de village en village et il découvre sur place ce que les habitants lui ont préparé : bois et minerai... ou lorsque l'on te commande une expérimentation archéo sur un site donné, tu n'as pas le choix du minerai, ni du modèle de four, et à peine celui du charbon.

La seule qualité que je demande au charbon, c'est qu'il soit sec.

ps : je vais essayer de relancer une petite discussion-échanges sur ces sujets cet été sur la fête du fer... comme lors de quelques éditions précédentes.
winter
 
Messages: 11
Inscription: Jeu 28 Oct 2010 12:06
Localisation: bretagne broceliande


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 0 invités