Roseleur (Alfred) : chimiste, doreur et argenteur


Roseleur (Alfred) : chimiste, doreur et argenteur

Messagede Metal Connexion » Sam 24 Jan 2009 12:52

Maire d'Aubusson (1878-1881), Alfred Roseleur a surtout brillé dans la diffusion de savoirs scientifiques qui, mis à la portée de tous, lui ont valu une double reconnaissance : celle d'un chimiste remarquable et d'un pédagogue qui a influencé les pratiques en dorure et argenture.

On trouve aujourd'hui encore dans les librairies de livres anciens, son célèbre traité :
Manipulations hydroplastiques
Guide pratique du doreur, de l'argenteur et du galvanoplaste
Edités à plusieurs reprises (1866 pour la 2nde edition comportant environ 200 figures et quelques planches dépliantes), ce livre (511 pages) ne s'attarde pas sur des concepts théoriques mais vise à fournir à l'artisan des tours de main, des recettes, des formules permettant d'effectuer colorations, patines et autres préparations relevant notamment de procédés électrolytiques.

Son influence a suscité des jalousies, ou du moins des contestations quant à la paternité des procédés qu'il a décrits et employés. C'est ainsi que en 1847, une action en contrefaçon l'a opposé à Ch. Christofle, procès au cours duquel Alfred Roseleur a été contesté sur un procédé de dorure et d'argenture des métaux par galvanoplastie.

Nous avons le plaisir d'accueillir sur le forum la mémoire de ce grand chimiste..., et d'emblée, je voudrais lui soumettre deux questions :
  • Quel a été le plus grand apport de Roseleur pour le doreur et argenteur ?
  • Son travail est-il encore utilisé de nos jours tel qu'il a été formulé au 19ème siècle ?
Avatar de l’utilisateur
Metal Connexion
Administrateur du site
 
Messages: 7531
Inscription: Jeu 3 Juil 2008 22:29

Re: Roseleur (Alfred) : chimiste, doreur et argenteur

Messagede roseleur » Sam 24 Jan 2009 14:28

J'avais l'intention de lancer ce sujet, forge ayant dégainé le premier je vais m'employer à donner les informations que je possède sur Alfred.
Cela se fera en plusieurs épisodes car j'ai quelques documents sur ce drôle de bonhomme.
Pour commencer la réponse aux questions :
-Quel a été le plus grand apport de Roseleur pour le doreur et argenteur ?
-Son travail est-il encore utilisé de nos jours tel qu'ila été formulé au 19ème siècle ?

Outre le fait qu'il a participé au développement de la technique naissante de l'électrolyse et de l'électrometallurgie en tant que fournisseur d'outillage et conseil, il a écrit effectivement un ouvrage particulièrement abouti sur le sujet qui est LA référence au XIXème et aussi au XXème siecle puisque de nos jours ses recettes sont toujours employées. Son ouvrage a été maintes fois copié et ses formules ont servi de nombreuses générations d'artisans.Il a été traduit dans plusieurs langues dont l'anglais, je possède une édition américaine. L'industrie moderne a amélioré ou changé les formules , mais dans le cadre artisanal elles sont toujours valables. J'effectue la dorure avec ses formules.
Concernant ses procès avec Charles Christofle j'en parlerai ultérieurement. J'ai également des documents.

Mais ce n'est pas tout,
Alfred est aussi très connu dans les milieux colombophiles ou postaux à cause des "ballons de Gravilliers", ballons qu'il envoyait journellement à son épouse restée à Aubusson dans leur chateau de Chabassière.
Alfred était en effet resté enfermé dans Paris lors du siège de la Capitale en 1870. Pour correspondre il envoyait chaque jour une lettre par ballon monté (aérostats affrétés par la poste de France) et une par "ballon de Gravillier" dont il est l'instigateur (du nom de la rue où se trouve sa boutique), c'est à dire de simples ballons de baudruche avec une lettre affranchie en papier très fin et comportant la mention: "à remettre à la poste de France" pour celui qui était censé retrouver ce courrier au delà des lignes ennemies.
Ces lettres sont très rares (une trentaine connues sur une centaine emises). J'ai récemment loupé la vente de plusieurs d'entre elles sorties d'un grenier (c'est fou !) mais j'ai réussi à me procurer de bonnes photocopies et suis en train de les décrypter.

Par contre j'ai pu me procurer son diplôme de lettres ( :D ) et de sciences physiques et quelques autres documents.

Mais ce n'est pas tout :
Il etait anticlérical et surtout grand patriote et a proposé ses services pour réaliser des engins explosifs au phosphore lors du siège de Paris et a corespondu avec les autorités à ce sujet. (j'ai une de ces lettres)
Il a également été maire d'Aubusson.

Voilà en résumé le profil d'Alfred.
Je mettrais ultérieurement d'autres réflexions et documents dont ses courriers, en attendant voici des liens donnant des infos sur lui:
Roseleur et les ballons montés et de Gravilliers
L'ouvrage
Roseleur et le siège de Paris

à suivre...

Edit : Son manuel en anglais et en français
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Roseleur (Alfred) : chimiste, doreur et argenteur

Messagede Metal Connexion » Lun 26 Jan 2009 18:42

Visiblement, les procès en contrefaçon faisaient déja légion.
Jean-Louis Peaucelle dans son ouvrage intitulé Adam Smith et la division du travail évoque le cas du procédé d'étamage en phase aqueuse (apport d'étain dans un bain acide par du chlorure d'étain), process breveté par Roseleur en 1849.

Roseleur et Boucher ont contesté la paternité d'un brevet déposé par Anfrie, brevet qui avait été commercialisé auprès d'industriels de la production d'épingles... au bénéfice du copieur.
Finalement, après saisie et analyse des bains d'étamage en question, le procédé utilisé par les industriels correspondait bien au brevet déposé antérieurement par Roseleur...

Le litige se solde donc par une reconnaisance du travail d'Alfred Roseleur.
Pas vraiment, nous dit Jean-Louis Peaucelle, puisque ce procédé avait été décrit antérieurement par Berzelius et Becquerel.
Il appartenait donc au domaine public... et était donc libre de droits.
Avatar de l’utilisateur
Metal Connexion
Administrateur du site
 
Messages: 7531
Inscription: Jeu 3 Juil 2008 22:29

Re: Roseleur (Alfred) : chimiste, doreur et argenteur

Messagede roseleur » Sam 28 Fév 2009 20:09

Voici un petit extrait d'article sur la galvanoplastie où il est fait mention d' Alfred Roseleur qui a exposé à l'exposition universelle. Paris. 1867. Rapports du jury international.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Roseleur (Alfred) : chimiste, doreur et argenteur

Messagede roseleur » Sam 28 Fév 2009 20:32

Et ici un article qui éclaire entre autres sur le problème des brevets sur l'électrolyse.
A noter que les contemporains de roseleur consideraient les applications de l'électrolyse incomparablement plus importantes que celles de Niepce ou de Daguerre.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron