Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits


Règles du forum
Metal Connexion est avant tout un forum destiné à l'artisanat d'art.
Exceptionnellement, une question relative au traitement et décor du mobilier métallique est acceptée si elle est formulée avec précision après une lecture complète des sujets se trouvant dans le kit mobilier industriel.

Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede clairenouv » Sam 21 Avr 2012 15:27

Bonjour,

je suis en proie à une question jusqu'ici non solutionnée... Je fabrique des bijoux à partir de laiton, cuivre, et nickel. Je n'arrive pas à trouver la solution idéale pour désoxyder mes pièces après recuit ou soudure :
  • le cuivre conserve les nuances foncées d'oxydation,
  • le laiton rosit (et finit par ressembler au cuivre),
  • le nickel, s'il a été soudé à une pièce de cuivre, rosit légèrement (semblerait-il sous l'influence du cuivre).
Je souhaite trouver une solution liquide de dérochage suffisamment efficace pour ne pas avoir besoin de frotter ou poncer pour éliminer les marques, car je commence généralement par la formation de la texture.

Jusqu'ici j'ai essayé les solutions suivantes :
  • pickling powder + eau chaude (je suppose que le pickle est en fait une solution sulfurique), en laissant chauffer puis tremper toute une nuit,
  • vinaigre + eau chaude + sel (toute une nuit),
  • alun + eau chaude (toute une nuit).
J'ai aussi tenté les produits de grande surface type désoxydants pour argent (à base d’ammoniaque) mais sans succès sur le cuivre, et qui ont eu pour effet de blanchir le laiton.

Auriez-vous des solutions à me recommander, ou quelques explications sur ces phénomènes d'oxydation (notamment la couleur rose du laiton) ?
Merci !
Claire
clairenouv
 
Messages: 4
Inscription: Ven 20 Avr 2012 21:10

Re: Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede cuprite » Sam 21 Avr 2012 19:55

Bonjour.

Les bijoux à dérocher sont-ils composés de ces 3 métaux soudés ensemble ou d'un seul métal ?

Pour le laiton, il s'agit de dézincification en surface : l'alliage est composé de cuivre et zinc, plus d'autres éléments d'additions. Lorsque vous chauffez, ou quand le laiton se corrode, le zinc s'oxyde et/ou s'évapore, laissant le réseau de cuivre (rose) apparent. D'où la couleur rouge/rose qui subsiste. Là, il n'y a pas d'autre solution que l'abrasion pour éliminer la couche de cuivre et retrouver la couleur jaune du laiton au dessous.
Pour le cuivre, une solution d'acide sulfurique à 10% dans l'eau est généralement suffisante pour retrouver le rose originel.
Si les bijoux sont composés de plusieurs métaux, il est possible qu'il se produise des phénomènes d'électrolyse durant le dérochage, certains éléments se dissolvant dans la solution et se re-déposant sur l'un ou l'autre des métaux.
cuprite
 
Messages: 226
Inscription: Ven 29 Mai 2009 19:39
Localisation: Cotentin

Re: Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede clairenouv » Sam 21 Avr 2012 20:25

Bonjour et merci !

J'ai toutes les configurations : métaux soudés ensemble, ou séparés. Je pense que l’électrolyse est le phénomène qui apparait sur le nickel en présence de cuivre (ou de laiton dézinsifié !). Je suppose qu'il n'existe pas de technique pour éviter ce phénomène ?

Merci pour vos conseils, pour le cuivre je vais donc essayer de trouver de l'acide sulfurique (en pharmacie ?).
Dois-je l'utiliser chaud ? Y a-t-il des risques à le faire bouillir ?
Aussi, comment se débarrasser de cette solution, est-ce polluant ?

Cela dit, il me semble que la solution pickle que j'utilise est un acide sulfurique dilué à 10%... et rien n'y fait. Serait-ce du à la façon dont j'ai recuit le métal : peut-être une flamme trop forte, ou peut-être devrais-je entièrement protéger le métal avec du flux/borax ?

Pour le laiton, j'ai d'autre part vu sur internet des conseils d'utilisation de péroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) + vinaigre, pour récupérer la couleur jaune. Je vais tenter cette solution d'abord, et le cas échéant l'abrasion/polissage.
Comment éviter la dézincification à l'avenir ? Utiliser la solution d'acide sulfurique à froid ?

Encore merci !
Claire
clairenouv
 
Messages: 4
Inscription: Ven 20 Avr 2012 21:10

Re: Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede roseleur » Sam 21 Avr 2012 21:26

L'intérêt du bain de déroche est d'éliminer les restes de flux (borax) vitrifiés et de désoxyder. Le laiton peut rougir en raison de la disparition superficielle du zinc. Dans un vieux bain, du cuivre peut se déposer. Il n'existe pas à ma connaissance de produit capable de conserver l'état de surface initial sans aucune modification.

Une finition de la texture après soudure et déroche peut être nécessaire.
Un décapage chimique peut faire aussi l'affaire suivant l'effet recherché :
  • Le péroxyde d'hydrogène est utilisé dans ce but avec de bons résultats.
  • Des mélanges d'acides peuvent remplir le même office pour les alliages de cuivre (nitrique + sulfurique + chlorhydrique). L'acide nitrique pour le cuivre mais pour le cuivre le bain de déroche doit suffire.
  • Le perchlorure de fer pour le cuivre (même remarque que précédemment).
En résumé, pour le cuivre seul, il ne devrait pas y avoir véritablement de problème et pour le laiton le rosissement étant inévitable, il faut abraser et/ou décaper avec un des produits ou mélanges cités ci-dessus.

Je rappelle que le nickel est interdit en bijouterie et que les acides doivent être manipulés avec toutes les précautions et protections nécessaires (gants, lunettes, mettre l'acide dans l'eau et non l'inverse).
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede cuprite » Dim 22 Avr 2012 07:56

Bonjour.

J'ajoute qu'il y a un risque à faire chauffer un acide, ou un bain chimique, si l'on n'est pas équipé spécifiquement pour réaliser l'opération (et encore plus si on n'a pas l'expérience de la manipulation) et un TRÈS GROS risque à faire bouillir un acide, même pour un professionnel.
Pour se débarrasser des produits chimiques usagés, lorsque l'on n'est pas professionnel et que l'on n'a que des petites quantités, une déchetterie est le seul endroit adapté, en précisant au personnel présent ce que l'on dépose pour éviter les mélanges dangereux.
Bonne journée.
cuprite
 
Messages: 226
Inscription: Ven 29 Mai 2009 19:39
Localisation: Cotentin

Re: Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede jpg » Dim 22 Avr 2012 08:22

Pour le cuivre, j'ai utilisé un produit anti-calcaire de salle de bain, le cuivre devient d'un rouge légèrement rosé. Pour le laiton, on a l'impression que le cuivre ressort.
jpg
 
Messages: 138
Inscription: Sam 9 Mai 2009 22:37
Localisation: Près de LONGWY 54 France

Re: Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede cuprite » Dim 22 Avr 2012 08:36

Beaucoup d'anti-calcaires contiennent un ou des acides, donc même cause, même résultat.
cuprite
 
Messages: 226
Inscription: Ven 29 Mai 2009 19:39
Localisation: Cotentin

Re: Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede roseleur » Dim 22 Avr 2012 09:49

J'ajoute qu'il y a un risque à faire chauffer un acide.

Pour ce qui est de la déroche, il est possible d'utiliser le bain à froid en laissant les objets plus longtemps.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede clairenouv » Dim 22 Avr 2012 13:37

Ok, merci.
Cuprite, quel est le risque à faire bouillir l'acide ?
clairenouv
 
Messages: 4
Inscription: Ven 20 Avr 2012 21:10

Re: Solution pour désoxyder, dérocher le laiton et le cuivre recuits

Messagede cuprite » Dim 22 Avr 2012 17:18

Vapeurs toxiques, liquide bouillant, projections de gouttelettes, évaporation de l'eau donc augmentation de la concentration, accélération de la cinétique des réactions, mise en route de réactions chimiques qui ne se réalisent pas à température ambiante... tous dangers qui sont évitables à froid, en augmentant le temps de trempage.
cuprite
 
Messages: 226
Inscription: Ven 29 Mai 2009 19:39
Localisation: Cotentin


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité