Acier Ultrafort et aciers maraging employés en coutellerie


Acier Ultrafort et aciers maraging employés en coutellerie

Messagede BDelor » Mer 18 Nov 2009 12:24

L'acier Ultrafort ayant récemment fait l'objet de questions (Combien de couches de damas dans une lame de couteau), j'ouvre ce sujet pour apporter quelques précisions.

L'Ultrafort est l'une des nuances des aciers dits "maraging", appellation construite sur la contraction "martensitic - aging". Ces nuances d'acier ont en commun leur très faible taux de carbone. ils ont de très bonnes caractéristiques de résistance et de dureté, qui ne sont pas obtenues par trempe mais par un traitement thermique favorisant la création de précipités intergranulaires, dits intermétalliques, qui entraînent un durcissement de la structure de l'acier.
Les principaux éléments d'alliage pouvant intervenir dans ces nuances sont :
  • le nickel
  • le chrome
  • le Cobalt
  • le Molybdène
  • le Titane
  • l'Aluminium
  • le Niobium
En raison du faible taux de carbone, ces aciers (avant traitement thermique de précipitation) se prêtent bien à l'usinage.

Le traitement thermique nécessaire pour créer la précipitation inter-grains consiste en deux étapes :
- une phase d'austénisation préalable (850°c à 1000°C selon les nuances) suivie d'un refroidissement lent à température ambiante
- une phase de précipitation par maintien à température (480 °C - 500 °C) pendant plusieurs heures (environ 3 heures)

Contrairement à la trempe "classique", le durcissement des aciers maraging n'entraîne quasiment pas de déformation. En outre, la phase de précipitation étant effectuée à une température inférieure à celle nécessaire à une recristallisation, il est possible d'effectuer au préalable un écrouissage de façon à accroître encore la dureté finale.

Ci-joint la fiche technique du Durinox de Matthey SA qui est proche de l'Ultrafort évoqué précédemment :
Durinox.pdf
(87.45 Kio) Téléchargé 576 fois

Pour plus d'information, vous pouvez également consulter le site Lamineries Matthey SA

Enfin (sous réserve de confirmation de sa part), il me semble que Achim Wirtz (lien) effectue la vente au détail de l'Ultrafort. Le contacter par MP pour confirmation.
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Acier Ultrafort et aciers maraging employés en coutellerie

Messagede AchimW » Mer 18 Nov 2009 19:41

Pour l'Ultrafort 1.6355, une phase d'austénitisation n'est pas nécessaire. Le traitement à basse température (7 heures) est suffisant.

En plus, c'est un alliage complètement différent et largement plus performant que le Durinox. C'est du X3NiCoMoTi18-10-5-1 : donc 18 % de nickel, 10 % de cobalt, 5 % de molybdène et 1 % de titane. Très important pour certaines applications qui nécessitent la soudure : pas de chrome.

La dureté du Durinox après traitement thermique est de 530 HV = 51 HRc maximum. L'Ultrafort après traitement thermique a une dureté autour de 700 HV = 60 HRc. Je ne vois pas trop un couteau avec un tranchant de 51 HRc ; par contre je ne vois pas de problème à une valeur de 60 HRc.

J'ai un peu d'Ultrafort en stock en 6,9 et 8,9 mm. Ça se forge, mais je vous laisse deviner dans quelles conditions avec ses 18 % de nickel et 10 % de cobalt... :D
Le travail par enlèvement par contre est très facile.
AchimW
 
Messages: 220
Inscription: Jeu 11 Juin 2009 17:40
Localisation: Aachen, Allemagne

Re: Acier Ultrafort et aciers maraging employés en coutellerie

Messagede BDelor » Jeu 19 Nov 2009 08:15

C'est intéressant, chez Matthey SA il y a une nuance 1.6358 proche de celle que tu indiques :
Durnico.pdf
(87.92 Kio) Téléchargé 321 fois

mais c'est le Durinox qu'ils appellent "Ultrafort"... Conclusion, mieux vaut se fier aux références techniques qu'aux appellations commerciales.

Je n'ai jamais tenté de forger des alliages au Cobalt / Nickel. Est-ce que c'est simplement difficile, ou juste impossible ?
(le Nickel et le Cobalt sont les éléments utilisés dans les superalliages, ils améliorent la résistance dans les hautes températures)
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Acier Ultrafort et aciers maraging employés en coutellerie

Messagede AchimW » Jeu 19 Nov 2009 09:50

BDelor a écrit:C'est intéressant, chez Matthey SA il y a une nuance 1.6358 proche de celle que tu indiques :
Durnico.pdf

mais c'est le Durinox qu'ils appellent "Ultrafort"... Conclusion, mieux vaut se fier aux références techniques qu'aux appellations commerciales.)

C'est facile : avec le numéro de matière, dans le cas de l'ultrafort c'est la 1.6355, on ne peut plus se tromper.

BDelor a écrit:Je n'ai jamais tenté de forger des alliages au Cobalt / Nickel. Est-ce que c'est simplement difficile, ou juste impossible ?
(le Nickel et le Cobalt sont les éléments utilisés dans les superalliages, ils améliorent la résistance dans les hautes températures)

C'est tout à fait possible de forger cet acier. Dans les acieries, aussi, c'est forgé et laminé. Mais à cause du nickel et du cobalt, c'est un acier tenace et ça reste relativement tenace même a température élevée.
AchimW
 
Messages: 220
Inscription: Jeu 11 Juin 2009 17:40
Localisation: Aachen, Allemagne


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités