Patine verte du cuivre


Re: Patine verte du cuivre

Messagede desnuages34 » Sam 1 Oct 2011 11:42

Bonjour,
donc si je comprends bien ce sont bien des SELS DE CHLORURE D'AMMONIUM que je dois acheter. J'attends une réponse sur le forum futura-sciences, de quelqu'un qui en aurait achetés à Lyon pour 3 euros le kilo... je vous tiens informés.
Merci.
desnuages34
 
Messages: 8
Inscription: Mer 28 Sep 2011 15:12

Re: Patine verte du cuivre

Messagede cuprite » Sam 1 Oct 2011 13:40

Le chlorure d'ammonium est bien un produit chimique spécifique. On peut parler de sel de chlorure d'ammonium lorsque le produit est sous forme solide, mais le nom ne doit pas comporter d'autres accessoires (quaternaire ou autres choses).
cuprite
 
Messages: 226
Inscription: Ven 29 Mai 2009 19:39
Localisation: Cotentin

Re: Patine verte du cuivre

Messagede aurigod » Dim 2 Oct 2011 20:20

Le vert antique est un vert sombre.
La patine verte est la patine naturelle du cuivre.
Il y a plein de façon de la faire.
Par exemple laisser la pièce au dessus de l'ammoniac ce sera plus sombre.
Sinon il faut patiner avec du nitrate de cuivre.
Juste attention, la patine, c'est très simple, mais il faut apprendre et pas dans des bouquins!
Avatar de l’utilisateur
aurigod
 
Messages: 66
Inscription: Jeu 6 Nov 2008 23:33
Localisation: Lyon

Re: Patine verte du cuivre

Messagede desnuages34 » Lun 3 Oct 2011 11:20

Photo d'un test uniquement avec du vinaigre et du sel, laissé séché à l'air.
Photo d'un test uniquement avec du vinaigre et du sel, laissé séché à l'air.

J'ai vu des nuances bleues qui sont apparues au bout de 12 h et que j'aurais bien gardées, mais qui ont disparu 12 h après.
Mon problème : l'oxydation ne tient pas partout.
Que vont changer les apports respectifs d'ammoniaque et/ou de chlorure d'ammonium ?
- un changement de teinte ?
- une plus grande stabilité et solidité de l'oxydation ?
Merci de vos précisions...
desnuages34
 
Messages: 8
Inscription: Mer 28 Sep 2011 15:12

Re: Patine verte du cuivre

Messagede aurigod » Lun 3 Oct 2011 16:04

Tu n'as pas patiné mais créé un dépôt de sel. Je te l'ai dit, il y a un coup de main à prendre :

Avatar de l’utilisateur
aurigod
 
Messages: 66
Inscription: Jeu 6 Nov 2008 23:33
Localisation: Lyon

Re: Patine verte du cuivre

Messagede desnuages34 » Mar 4 Oct 2011 10:10

Nitrate de cuivre, pourquoi pas... Quelle est la différence de résultat avec la combinaison chlorure d'ammonium+ Ammoniaque?

De plus chauffer n'est pas toujours possible. Dans une de mes applications, sur les cuivres de ma maison : c'est impossible.

Complément d'information pratique : on peut avoir sur Lyon en droguerie du chlorure d'ammonium à 6 euros le kg, le nitrate de cuivre par contre à 90 euros le kg.
Dernière édition par desnuages34 le Mar 4 Oct 2011 22:17, édité 1 fois.
desnuages34
 
Messages: 8
Inscription: Mer 28 Sep 2011 15:12

Re: Patine verte du cuivre

Messagede cuprite » Mar 4 Oct 2011 13:57

Bonjour.
Il me semble important de spécifier qu'il faille expérimenter et s'entraîner pour obtenir un joli résultat avec une technique simple en apparence, mais qui demande un certain "coup de main" et "coup d'oeil". Cette expérience s'acquière en pratiquant, en sentant la matière vivre sous ses doigts et évoluer sous ses yeux.
La technologie peut se trouver dans un livre, mais la technique s'essaye et s'améliore à la lumière de ses erreurs.
Lorsque l'on est professionnel et que l'on pratique certaines manipulations tous les jours, il n'est pas toujours facile de décrire tous les aspects de son geste. Sans parler de secret d'atelier, (ça, ça m'exaspère) les choses sont déjà suffisamment complexes comme cela, il n'y a pas de mots simples pour exprimer tout ce qui se passe dans un atelier et sur un établi.
La vidéo d'Aurigod permet de bien voir comment réagissent les produits et le métal.
Pour le chauffage, la température permet d'accélérer certaines réactions chimiques (+10°C entraîne le doublement de la cinétique de la réaction si mes souvenirs sont bons) et de permettre à d'autres de se produire. Une oxydation qui mettra "un certain temps" à se produire dans la nature se réalisera sous nos yeux avec un chalumeau. Il est néanmoins possible de réaliser des patines à froid.
Enfin, avec la photo postée par Desnuages34, on voit un dépôt au dessus de la surface du métal, composé de cristaux de sels provenant de la solution et un peu du métal. Ces cristaux très épais ne sont pas ou peu liés chimiquement au métal lui-même et vont continuer à évoluer avec les gaz de l'air, d'où la modification de couleur et probablement une adhérence très faible. Une patine consisterait en une fine couche de corrosion artificielle du métal. Cette couche est chimiquement liée au métal, très adhérente mais elle aussi peut être instable avec l'air ambiant. Selon ce que l'on souhaite comme résultat, un aspect en relief ou lisse, la technique et la technologie doivent être adaptées.
Seuls des essais sur des échantillons du même métal que celui à patiner permettront de se rendre compte du résultat.
Dernière édition par cuprite le Mer 5 Oct 2011 07:17, édité 1 fois.
cuprite
 
Messages: 226
Inscription: Ven 29 Mai 2009 19:39
Localisation: Cotentin

Re: Patine verte du cuivre

Messagede roseleur » Mar 4 Oct 2011 21:23

Effectivement, ici on est sur du cuivre et il ne réagit pas toujours comme du laiton ou du bronze. Je n'ai pas une grande expérience sur ce métal. Sur du laiton de fonderie, le chlorure d'ammonium donne un bleu turquoise.
La concentration a une importance également sur le résultat ; le nombre de passages et la durée d'exposition également pour les patines à froid. En combinant les deux, on obtient facilement des durées de plusieurs semaines.

Le manque d'adhérence est un problème récurrent que l'on solutionne parfois en jouant avec les facteurs cités ci-dessus.
La reproductibilité n'est pas toujours évidente justement en raison des multiples facteurs et méthodes à reproduire.

Les patines à chaud ou à froid présentent des inconvénients et avantages et là aussi de multiples facteurs interviennent : dimension des pièces, possibilité d'utiliser la chaleur, couleur désirée, temps disponible, etc...
Les patines à froid offrent de grandes possibilités mais il faut en contrepartie la plupart du temps beaucoup de patience. Sur les sculptures, on privilégie généralement les patines à chaud.

Pour la patine à chaud au nitrate de cuivre de la vidéo d'Aurigod, elle donne une belle couleur vert de gris assez adhérente si l'opération est bien menée. La couleur peut être bleuie avec un passage à la soude.

Je suis d'accord aussi sur les difficultés à mettre en œuvre sans expérience une recette obtenue sur un livre et comme aurigod et cuprite, je dirais qu'il faut se familiariser avec la matière en faisant de nombreux essais.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Patine verte du cuivre

Messagede desnuages34 » Lun 27 Fév 2012 11:25

Bonjour à vous.
Comment peut-on fabriquer ou à défaut acheter du nitrate de cuivre, s'il vous plait ?
desnuages34
 
Messages: 8
Inscription: Mer 28 Sep 2011 15:12

Re: Patine verte du cuivre

Messagede ti serge » Lun 27 Fév 2012 20:15

On fait dissoudre des morceaux de cuivre jusqu' à saturation dans de l'acide nitrique ; mais ATTENTION, DANGER (à faire en extérieur).
ti serge
 
Messages: 104
Inscription: Mer 25 Mar 2009 20:13

Patine verte du cuivrePatine verte du cuivre

Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités