Souder à la forge


Re: Souder à la forge

Messagede tank evans » Mar 12 Jan 2010 19:58

Salut à tous !
Je suis curieux. Je ne connais pas la soudure à la forge...
Quelqu'un à t-il des chiffres concernant la pénétration ? Limite à la rupture ? Au cisaillement ?
A proprement parler, c'est une soudure par compression comme les tôles bi-composant par exemple ?
Quel est l'avantage de ces soudures par rapport à une soudure de type oxy-soudage ou soudage par arcs électriques ?
Merci.
Avatar de l’utilisateur
tank evans
 
Messages: 29
Inscription: Dim 10 Jan 2010 17:57
Localisation: centre France

Re: Souder à la forge

Messagede BDelor » Mer 13 Jan 2010 00:02

Le premier avantage de la soudure de forge est, sur le plan historique, d'avoir été d'abord la seule, puisque praticable sans outillage spécifique (poste électrique, chalumeau...etc).
Un autre avantage est de permettre de souder facilement des pièces de taille importante, avec de grandes surfaces de contact.
Je n'ai pas de chiffres concernant des mesures de résistances de ces soudures.
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Souder à la forge

Messagede thierry loeve » Mer 13 Jan 2010 00:46

L'un des gros avantage est l'absence de meulage , de surépaisseurs . Il suffit de regarder de près un balcon ou une grille ancienne dans sa ville pour voir la qualité des assemblages soudés .
Avatar de l’utilisateur
thierry loeve
 
Messages: 3814
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 23:01
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Souder à la forge

Messagede tank evans » Mer 13 Jan 2010 07:22

Oui c'est bien vrai, pas de sur-épaisseurs, pas de cordon à meuler... des fois on se demande bien où et comment ça tient quand on est pas du métier.
Avatar de l’utilisateur
tank evans
 
Messages: 29
Inscription: Dim 10 Jan 2010 17:57
Localisation: centre France

Re: Souder à la forge

Messagede bernard » Mer 13 Jan 2010 09:57

bonjour de bernard,
la pratique de la soudure à la forge dans les temps pas si anciens que l'on pense était si fréquente que l'on en parlait pas.

Il y avait plusieurs raisons à la soudure à la forge : la matière première était vraiment beaucoup plus chère qu'aujourd'hui chaque morceau était donc optimisé, les rares chutes raboutées les unes aux autres afin de refaire un élément.
C'est pour cela que sur une même ferronnerie du 17ième l'on peut trouver plusieurs qualités de matière.

Chaque forgeron, chaque matière avait sa propre approche de la soudure.
C'est pour cela qu'il est important d'avoir un maximum de connaissances et de recul sur ses propres compétences avant d'aborder la restauration à la soudure.
Il n'y a pas de recette miracle autre que la pratique, le regard, et pourquoi pas rentrer dans un atelier de praticien averti afin de prendre tout ce dont il est nécessaire de savoir avant d'agir.

Bon courage et n'oublie pas de poser des questions et surtout de pousser la porte d'une forge d'un forgeron qui j'en suis sûr n'est pas avare de son savoir (contrairement aux idées reçues).
salut
bernard
 
Messages: 123
Inscription: Dim 19 Oct 2008 17:35

Re: Souder à la forge

Messagede polsk » Mar 6 Juil 2010 13:45

Bonjour à tous,
Je déterre ce sujet car le damas est à la base ce qui m'a donné envie de forger, j'avoue que maintenant je suis accro. sans même avoir commencé le damas. J'ai quelques questions d'ordre pratique à propos de la soudure à la forge. Tout d'abord au cours de mes lectures sur le net et ailleurs l'expression "blanc soudant" revient régulièrement.

J'ai tenté l'autre fois de chauffer un morceau de métal au maximum des possibilités de ma petite forge, et je me suis retrouvé avec un orange très clair mais pas de blanc, est-il possible de souder à la forge sans atteindre le blanc ?
Sur toutes les vidéos de démonstration de soudure à la forge, les artisans utilisent des marteaux-pilons : est-il possible de souder au marteau ? (Je me doute que c'est possible mais la question est plus : est-ce un travail de titan que de le faire au marteau ?)
Merci !
polsk
 
Messages: 149
Inscription: Mar 30 Mar 2010 14:13

Re: Souder à la forge

Messagede thierry loeve » Mar 6 Juil 2010 13:58

Bonjour Polsk,
ce que l'on appelle le blanc soudant est le moment limite où le métal commence à faire de petites étincelles . C'est un jaune très pâle. C'est aussi le début de brûlure du métal au-delà duquel il devient inutilisable. C'est le même aspect de métal que le bain de fusion d'une soudure à l'arc.
Faire du damas au marteau, si là est ta question, est très fastidieux mais faisable.
Avatar de l’utilisateur
thierry loeve
 
Messages: 3814
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 23:01
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Souder à la forge

Messagede polsk » Mar 6 Juil 2010 19:45

Compris. Dernière chose, pouvez-vous me conseillez deux nuances d'acier relativement simple à souder à la forge ?
J'aimerais tenter l'expérience la prochaine fois que je pars forger.
polsk
 
Messages: 149
Inscription: Mar 30 Mar 2010 14:13

Re: Souder à la forge

Messagede BDelor » Mar 6 Juil 2010 20:03

Je te conseille de commencer à te faire la main en soudant un même acier sur lui-même. Comme il y aura certainement des ratés (brûlures, mauvaises soudures...) au début, tu peux te contenter de t'entraîner en étirant et en pliant sur lui-même un simple fer à béton.
Ensuite, si tu veux commencer à faire des soudures hétérogènes, le plus facile est de commencer avec acier carbone (ex : XC70) et fer, les deux se soudant ensemble sans difficulté.
Toute combinaison d'aciers non alliés fera également l'affaire. La présence de chrome rend les soudures plus difficiles à réaliser, les aciers faiblement alliés contenant du chrome sont donc à éviter dans un premier temps.
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Souder à la forge

Messagede polsk » Mar 6 Juil 2010 20:44

Ok, je vous tiens au courant des résultats.
polsk
 
Messages: 149
Inscription: Mar 30 Mar 2010 14:13

Souder à la forgeSouder à la forge

Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité