Première fabrication d'un damas


Règles du forum
Chaque sujet reçoit la présentation d'un couteau et un seul, présentation parfaitement rédigée pour accueillir des critiques constructives : évitons les auto-congratulations... et précisons notre point de vue positif ou négatif, merci.

Avis des internautes

(0 avis) : 0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.

Première fabrication d'un damas
Moyenne de 0 sur 5.00 a partir de 0 avis et 8 messages techniques.

Première fabrication d'un damas

Messagede polsk » Jeu 29 Juil 2010 19:24

Bon, je sais que j'ai brulé beaucoup d'étapes et je ne m'amuserai pas à en refaire tout de suite, mais je voulais faire un coupe-papier pour ma mère et lui faire un truc vraiment classe donc je l'ai fait en damas.

Je suis parti d'une trousse sandwich avec acier carbone au centre et deux plaques de "fer" (acier de récupération qui ne prenait pas la trempe), l'acier carbone est aussi un acier de récupération (barre ronde assez épaisse qui prenait très bien la trempe, la barre était oxydée, c'est pour ça que je pense que c'est un simple acier au carbone). J'ai d'abord fait un rectangle de 3-4 mm d'épaisseur avec la barre de bon acier puis j'ai découpé deux autres rectangles dans une plaque d'acier (le "fer").
La première soudure est venue assez rapidement ; nous travaillons à deux marteaux à panne ronde avec un ami pour aller plus vite. Nous avons ensuite replié la trousse sur elle-même tel qu'il est indiqué de le faire mais là, la soudure à été beaucoup plus longue à prendre. Je pense que l'explication réside dans le fait qu'à ce stade, c'était le même acier qui se soudait (trousse à 3 couches à la base, à ce stade 6 couches donc), même si il parait qu'il est plus simple de souder un acier sur lui même, dans ce cas, ça a été plus dur que de souder les deux aciers différents.
Nous n'avons pas replié plus de fois la trousse car nous avons mis beaucoup trop de borax (on voulait que ça se soude !) et à ce stade la forge fumait tellement que nous sommes sortis de l'atelier pour pas être intoxiqués ; les flammes qui sortaient de la forge avaient pris une teinte blanche-bleue très claire et lumineuse un peu comme du magnésium qui brûle. Quand nous avons nettoyé la forge (nous avions mis un "berceau" pour recueillir l'excès de borax mais il à fondu et formé une couche vitrifiée dure au fond de la forge, il y avait des résidus jaunes très semblables à du souffre). Le borax à été fait par un pharmacien de mon quartier, donc si vous connaissez ces signes, dites-moi pour que je sache si le borax est de bonne qualité pour forger.
En fin de compte seul les trois-quarts du barreau se sont soudés, la partie la plus proche de la "poignée" (couche du milieu plus longue) ne s'est pas soudée : il est plus dur de frapper juste fort et à deux à cet endroit sans frapper dans la pince. Le motif est idiot car je me retrouve avec le fer au milieu là ou je devrais avoir un tranchant dur mais bon c'est un coupe-papier et le but était esthétique.
Il y a quelques défauts de soudure visibles sur la tranche mais je m'attendais à pire.
Excusez la qualité de la photo mais c'est un téléphone portable :
Dernière édition par polsk le Ven 30 Juil 2010 13:20, édité 1 fois.
polsk
 
Messages: 149
Inscription: Mar 30 Mar 2010 14:13

Re: Première fabrication d'un damas

Messagede sylvestre » Jeu 29 Juil 2010 19:52

Bien, pour une première c'est pas mal, non ?
sylvestre
 
Messages: 223
Inscription: Lun 28 Sep 2009 17:52

Re: Première fabrication d'un damas

Messagede BDelor » Ven 30 Juil 2010 00:46

Pour souder, il y a quelques principes à respecter :
  • une température correcte
  • une frappe mesurée
  • un anti-oxydant
La température correcte se repère à la couleur (blanche pour le fer, jaune ou orange clair selon les aciers). Attention, la pénombre est impérative pour voir correctement les couleurs.

La frappe est très importante. Pour amorcer la soudure, il ne faut pas frapper très fort, il faut surtout frapper avec un mouvement précis pour rapprocher les couches sans les faire jouer l'une par rapport à l'autre. Ensuite, ramener la pièce à température de soudure et la marteler fortement pour assurer la soudure.
Si tout est OK, on peut ensuite, contre-forger et étirer la pièce, toujours en travaillant à température de soudure.

Le borax convient très bien pour aider à la soudure. Quelques pincées suffisent. L'excédent ira de toute façon s'accumuler au fond du foyer et le détruira très rapidement...
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Première fabrication d'un damas

Messagede AchimW » Ven 30 Juil 2010 23:00

Quand il y a eu de la fumée blanche, des flammes blanche-bleue et des résidues jauneatres dans la forge, il y a eu du zinc dans le feu. Difficile d'ou ça venait mais vraisemblablement c'était sur un de vos barres de recup. Vous avez eu de la chance parce que la fumée de zinc, ça provoque un fièvre assez grave ou ça te tue, selon la quantité que tu as inhalé.

Le borax dans le feu donne des flammes rouge/orange. "On voulait que ça soude" c'est une bonne blague, surtout concernant la quantité de borax. Avec trop de borax, on produit des inclusions et rends la soudure difficile. Un tout petit peu suffit.

On apprends: la récup c'est une bonne chôse ...si on sait de quoi il s'agit. Si non, vaut mieux de s'acheter quelque chôse dont on connait l'alliage. Et ... c'est pas le borax qui soude mais la chaleur et la force du forgeron.
AchimW
 
Messages: 220
Inscription: Jeu 11 Juin 2009 17:40
Localisation: Aachen, Allemagne

Re: Première fabrication d'un damas

Messagede polsk » Sam 31 Juil 2010 02:05

Oui ok, la récup c'est aussi quand on peut pas vraiment faire autrement. J'ai compris pour le zinc et pour le borax : la prochaine fois les différents paramètres seront mieux connus et contrôlés, il faut bien se jeter à l'eau la première fois et malgré les erreurs (qui font apprendre et avancer) le résultat est gratifiant car produit par du travail et des recherches.

Henri Viallon a écrit : "Le novice qui met une barre d'acier dans le feu et la martyrise à coups de marteau ne forge pas mais pratique l'empirisme et risque d'occasionner bien des dégâts au lieu de lui donner ses lettres de noblesse." Ma prétention n'est pas de donner ses lettres de noblesses à la coutellerie et l'empirisme est nécessaire pour appréhender des phénomènes, même décrits préalablement sur le net, c'est le meilleur moyen d'apprendre à ma portée.

PS : Niveau sécurité, nous ne sommes pas des inconscients : l'atelier est bien aéré et nous avons arrêté lorsque la fumée est apparue pour sortir de l'atelier jusqu'à ce que la fumée se soit dissipée. Je continue à penser que la fumée était provoquée par le borate de soude que nous avons utilisé, les aciers bien que de récupération avaient déjà été chauffés (pour les tests de trempe) sans qu'aucun des effets que j'ai décrits n'apparaissent.

PS² : Merci pour la précision Bdelor, je me demandais justement une fois que j'ai senti que la soudure était faite, à quelle température je devais contre forger et étirer le barreau : ici je l'ai fait en réduisant la température petit à petit car dans le doute j'ai essayé de faire le juste-milieu.
polsk
 
Messages: 149
Inscription: Mar 30 Mar 2010 14:13

Re: Première fabrication d'un damas

Messagede BDelor » Sam 31 Juil 2010 12:28

polsk a écrit:PS² : Merci pour la précision Bdelor, je me demandais justement une fois que j'ai senti que la soudure était faite, à quelle température je devais contre forger et étirer le barreau : ici je l'ai fait en réduisant la température petit à petit car dans le doute j'ai essayé de faire le juste-milieu.

Si la soudure est bonne rien n'interdit de forger moins chaud, mais tout dépend des déformations. Quand les déformations sont importantes (étirage du barreau en forgeage / contre-forgeage), il vaut mieux rester à température de soudure. Par contre, quand on arrive en fin de forgeage et qu'on fait seulement de petites déformations pour régulariser les lignes, on peut se permettre de revenir à une température "normale" de forge. Cela permet d'ailleurs de commencer à normaliser en même temps qu'on finit le travail.
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Première fabrication d'un damas

Messagede polsk » Dim 1 Aoû 2010 19:37

Bdelor a écrit:La frappe est très importante. Pour amorcer la soudure, il ne faut pas frapper très fort, il faut surtout frapper avec un mouvement précis pour rapprocher les couches sans les faire jouer l'une par rapport à l'autre. Ensuite, ramener la pièce à température de soudure et la marteler fortement pour assurer la soudure.

Avant de remettre la pièce en chauffe après l'amorçage de la soudure, dois-je remettre du borax ou ce qui reste suffit ?
Merci.
polsk
 
Messages: 149
Inscription: Mar 30 Mar 2010 14:13

Re: Première fabrication d'un damas

Messagede BDelor » Dim 1 Aoû 2010 19:41

Non, tu donnes un coup de brosse métallique pour faire tomber la calamine et nettoyer la trousse (ça te permet de voir là où les soudures sont "incertaines"), puis tu remets deux ou trois pincées de borax en insistant sur les parties qui te semblent douteuses, et retour au feu...
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité