Construction d'une forge à charbon


Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede BDelor » Mer 12 Mai 2010 08:10

bernard a écrit:Ces calottes sont actuellement refondues en fonte F T 27 au chrome chez un fondeur en Loire Atlantique à Héric ; elles ont été rendues plus performantes avec ce type de fonte et d'une plus grosse épaisseur aux endroits les plus fragiles.

Bonjour Bernard,
sais-tu si ces calottes sont produites de manière régulière et distribuées en France ? Et si oui, par qui ?
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede bernard » Mer 12 Mai 2010 09:05

Bonjour de Bernard,

Pour répondre à ta question : elles sont produites en Bretagne.

L'outillage pour la fabrication à été fait en 1985 et est toujours en service dans la fonderie artisanale de monsieur Renouard à Héric dans le 44 (commercialisé à partir de 1990 modèle déposé).
Cet outillage à été réalisé suivant des paramètres relevés sur plusieurs modèles de calottes (dont air et feu) et amélioré dans son épaisseur et dans la fonte employée en respectant les ouvertures pour des noix triangulaires. Elles peuvent donc s'adapter sur les boites à vent de type 230 commercialisées par tous les fournisseurs de 1910 à 1980.
J'ai moi même expérimenté le prototype dès 1985 (prototype toujours en activité aujourd'hui).
Il existe un prototype d'adaptation en calotte 230 à noix multiface (type Bisénus) en service dans ma forge depuis cette date (photo sur ce site) beaucoup plus performant.
Pour pouvoir commercialiser à des prix raisonnable le tirage nécessite des quantités plus importantes donc reste à l'état de protos.
Avis aux amateurs : je suis prêt à faire des démonstrations de toutes tuyères Bisénus ou triangulaires, à boite à vent maison ou non, en fournissant les plans pour que cela permette de descendre les prix en fonction des quantités à commander des calottes ou des noix si vous le souhaitez.

Le rassemblement de juin à Saffré aura lieu sur 3 jours, je peux consacrer du temps pour cela (étude des paramètres de foyer, noix triangulaire ou multiface) au charbon de bois s'il y a suffisamment de monde intéressé bref... auto-construction de forge et compréhension des foyers, maitrise du feu au charbon de bois.

Cette rencontre est sous le signe de l'environnement (donc charbon de bois) dans le cadre d'échange de partage et de la convivialité les pro et futurs pro sont appelés à réfléchir sur leur action environnementale. Pour cela contactez les voix de la forge.
bernard
 
Messages: 123
Inscription: Dim 19 Oct 2008 17:35

Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede BDelor » Mer 12 Mai 2010 13:47

Merci de ta réponse. Si je te comprends bien :
  • il n'y a plus de commercialisation régulière,
  • il serait envisageable d'en passer commande, à partir d'un nombre minimal de pièces
As-tu une idée du nombre de personnes intéressées qu'il faudrait réunir pour pouvoir passer commande ? Le cas échéant, il faudrait pouvoir retenir un ou deux modèles types susceptibles de convenir au plus grand nombre (par exemple, un modèle adapté à la ferronnerie et un modèle adapté à la coutellerie).
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede bernard » Mer 12 Mai 2010 16:30

Re-bonjour de Bernard
Il n'y a plus de fabrication en série des calottes. Seuls les fournisseurs qui en avaient en stock dans les années 1980 pouvaient en vendre. Par la suite, le gisement s'est épuisé et n'a pu être renouvelé car la seule fonderie qui coulait pour air et feu a détruit les modèles dans un grand souci de place.

En juin à Saffré (44), un fondeur va en couler une douzaine pour répondre à la demande pour les Rencontres de Forges.

Pour les calottes polyvalentes (à noix multifaces), il serait bon de se grouper (environ 40) afin que les coûts soient raisonnables.
Un outillage existe à tirage limité (et déposé). Je ne souhaite pas que des revendeurs en profitent (ou alors pas cher, messieurs, diminuez les marges).

Je pense avoir le temps de mettre plusieurs forges en route, à noix multifaces, pour le mois de juin (sinon je ferais des démonstrations dans ma forge, qui en est équipée depuis longtemps).
N'hésitez pas à vous tenir informés sur le site.
bernard
 
Messages: 123
Inscription: Dim 19 Oct 2008 17:35

Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede mouchimop » Lun 17 Mai 2010 11:15

Bonjour,
Je n'ai pas trop de temps en ce moment mais j'ai quand même dessiné une calotte et une noix. Il me reste quelques interrogations :
- Quelle est la distance minimale entre la noix et la calotte (voir photo 1) ?
- Quels sont les avantages de la noix multifaces ?
- Est ce que les cotes vous paraissent bien et cohérentes (voir la photo 2) ?
- Bernard, le chanfrein à 45° dont tu parlais est bien dans le bon sens ?

Photo 1
Photo 1

Photo 2
Photo 2

Je suis preneur de tous commentaires pour améliorer la conception de la calotte et de la noix.

Après ces dernières petites questions résolues, je m'attaque à la fabrication du modèle de fonderie !
Merci de votre aide.
mouchimop
 
Messages: 9
Inscription: Lun 3 Mai 2010 15:18

Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede bernard » Lun 17 Mai 2010 11:47

bonjour de bernard,
désolé, ce modèle est déposé.
Méfie-toi quand même, ta vue sur ordinateur est fausse : les paramètres de foyer sont à l'envers, tu n'as apparemment pas les bons éléments.
bernard
 
Messages: 123
Inscription: Dim 19 Oct 2008 17:35

Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede mouchimop » Lun 17 Mai 2010 15:12

Qu'est ce que tu veux dire par paramètres du foyer ? Les chanfreins doivent être à l'intérieur de la calotte ?
mouchimop
 
Messages: 9
Inscription: Lun 3 Mai 2010 15:18

Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede bernard » Lun 17 Mai 2010 17:54

Toujours de bernard,
regarde bien sur le bouquin technique de chez EYROLLES de 1924 et tu verras qu'il y a une grosse différence.
La fabrication d'un outillage de fonderie pour ce type de calotte coûte très cher et ne peut être rentabilisé que sur de très grosses quantités.
Malgré tout, ce type de calotte reste relativement perfectible de nos jours (c'était la moins chère hier).

Jusque 1939, il y avait pas moins de 20 sortes de tuyères correspondant à chaque spécialité de forge. De nos jours pour pouvoir répondre à nos clients, nous devons être polyvalents.
La polyvalence de feu dont on a besoin aujourd'hui (sur des calottes 230 ou plus) mérite des noix multifaces et pour cela, un autre outillage doit être mis en production et tous les forgerons seront gagnants.
Salutations.
bernard
 
Messages: 123
Inscription: Dim 19 Oct 2008 17:35

Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede Baptor » Lun 17 Mai 2010 18:48

Une question qui me trotte dans la tête.
Tu dit que l'outillage coute cher à réaliser et cela je ne le remets pas en cause. Mais a t-on besoin d'une grande précision pour une telle pièce ? Un usinage serait nettement moins couteux qu'un modèle de précision, non ?

Car il devrait être tout a fait possible de faire un moulage main unitaire avec du sable silico-argileux/auto-durcissant , ce qui supprimera quasiment le coût du modèle.
Surtout que pour une faible série, il est tout a fait possible de faire un modèle "fragile" (bois ou autre) qui ne servira qu'a faire quelques empreintes et qui ne sera pas gardé pour plus tard.
Avatar de l’utilisateur
Baptor
 
Messages: 199
Inscription: Ven 19 Mar 2010 19:11
Localisation: Savoie / Paris / Provence

Re: Construction d'une forge à charbon

Messagede Forgeman » Ven 27 Mai 2011 00:08

Bonjour, bonsoir !
La forge m'a toujours intéressé et ça y est, depuis une semaine, je suis sur un projet de forge dont la construction n'est pas vraiment commune à ce que j'ai pu voir sur divers sites.
Je l'ai conçue démontable en partie (en effet le cadre est soudé, petite erreur de ma part peut-être). Elle est posée sur un support en tube carré de 40 soudé sur roulettes (bientôt) et les pierres réfractaires (provenant d'un ancien poêle en faïence) sont juste assemblées. Je ne pense pas les sceller avec du ciment réfractaire... Est-ce une bonne ou une mauvaise idée ?
Je compte l'utiliser pour la coutellerie et peut-être d'autres applications qui sait !

J'ai cependant une précision que j'aimerais que vous m'apportiez.
J'ai pris connaissance des zones au niveau du foyer dites "zone oxydante", "zone neutre" et "zone réductrice" mais j'aimerais (en fonction des images jointes) que vous me donniez votre avis sur la profondeur optimale du foyer en sachant que le foyer recueillant le charbon est profond de 11,5 cm, qu'il contient une grille en fonte (ancienne grille de cheminée récupérée) avec l'arrivée d'air forcée en dessous et qu'il y a 4,5 cm en dessous de cette grille.

J'ai pris des photos de mon projet, dont quelques photos avec un mètre :

Mesure du foyer au DESSUS de la grille :

Mesure de la cavité en dessous de la grille :

Vue du dessus (sans la grille ni le canal d'insufflation d'air) :

Vue du démontage de la forge :

Le canal d’insufflation (a noter la turbine s'emboite sur le petit bout de tube carré qui dépasse) d'un coté il y a une petite trappe pour vider les cendres qui seraient tombée dans le tube carré. La manette sert de "régulation manuelle", mais je compte bien brancher la turbine sur un variateur avec un potentiomètre.

Le canal monté (hauteur à régler en fonctionnement ou selon votre avis) :


Dites moi franchement ce que vous en pensez !

P.S. Oubliez le "détail" des soudures : j'ai appris à souder il y a une semaine.
Forgeman
 
Messages: 1
Inscription: Jeu 26 Mai 2011 23:03

Construction d'une forge à charbonConstruction d'une forge à charbon

Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités