Couteau pliant en acier sandwich et bois de cerf


Règles du forum
Chaque sujet reçoit la présentation d'un couteau et un seul, présentation parfaitement rédigée pour accueillir des critiques constructives : évitons les auto-congratulations... et précisons notre point de vue positif ou négatif, merci.

Avis des internautes

(3 avis) : 3 évaluation(s) pour une moyenne totale de 2.33.3 évaluation(s) pour une moyenne totale de 2.33.3 évaluation(s) pour une moyenne totale de 2.33.3 évaluation(s) pour une moyenne totale de 2.33.3 évaluation(s) pour une moyenne totale de 2.33.

Couteau pliant en acier sandwich et bois de cerf
Moyenne de 2.33 sur 5.00 a partir de 3 avis et 4 messages techniques.

Couteau pliant en acier sandwich et bois de cerf

Messagede Stéphane Détrait » Ven 10 Juin 2011 22:05

Voici un couteau pliant à manche en bois de cerf, mon dernier né envers et contre tout, entre douleur et joie, colère et retenue.
J'ai voulu forgé un méplat de sandwich en vieux fer et acier C130 pour en tirer un skean dhu, la forge de la pointe a mal commencé. En effet quand on forge une pointe, il y a trois méthodes :
    1/ on coupe a 45° son plat puis on rabat au marteau la future pointe,
    2/ on courbe le bout du méplat sur l'enclume puis on coupe la partie rabattue dans l'alignement du dos de la lame,
    3/ on refoule le bout du méplat pour en sortir un angle a 45°, ce que je fait d'habitude car on perd moins de matière.
    C'est inapproprié pour un sandwich car le vieux fer fuit de tous les côtés et fait de jolis replis et lèvres.
Bref ça commence mal, bon je me contiens je continue ma forge calmement et sors ma soie et mes émoutures au marteau. Effectivement, je perçois un défaut dû à un repli du vieux fer.
Arrive l'émouture à la bande : génial, il n'y a pas de défaut de soudure, le vieux fer reste bien centré et descend jusqu'au fil mais bon au niveau de la pointe, il y a un morceau de vieux fer qui fait un repli.
Ensuite je trempe à l'eau : pas de déformation...
Arrive l'émouture finale, et apparait le défaut du repli du vieux fer ; de plus, la soie est voilée et je la casse en voulant la redresser.

Me vient alors l'idée de briser la lame pour voir le grain, ultime manière de me consoler sur la qualité des mes traitements thermiques. Mais non, allez on se complique la tâche : j'effectue un recuit, passage au backstand, et perçage pour en faire un pliant... avec un bout de bois de cerf qui donne une excellente prise en main mais qui est bien tordu de tous les côtés.

Le résultat : un couteau plein manche de 11.2 centimètres fermé, 20.4 centimètres ouvert pour 8.5 centimètres de tranchant et 71 grammes.
La lame n'est pas bien centrée (vu le mal que j'ai eu pour creuser le sillon à la dremel), mais il me plaît comme ça, un vrai couteau, plein de cachet et de caractère.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Stéphane Détrait
 
Messages: 254
Inscription: Dim 24 Jan 2010 19:44
Localisation: vaucluse

Re: Couteau pliant en acier sandwich et bois de cerf

Messagede BDelor » Ven 10 Juin 2011 23:02

C'est effectivement un processus un peu compliqué pour parvenir à une lame de pliant... mais, sérieusement, c'était une bonne manière de t'adapter à la situation et de tirer le meilleur parti de ce que tu avais en main.

La fabrication d'un plein manche dans un bois de cerf, une corne, etc..., bref toutes ces matières qui ont des courbures diverses un peu dans tous les sens, est toujours un peu problématique : il faut rechercher le meilleur biais pas rapport à la géométrie de la pièce. Personnellement, je bloque à l'étau sur une perceuse à colonne et j'ouvre la fente avec une petite scie circulaire (avec beaucoup de précautions, car c'est dangereux). Je finis ensuite les ajustages au dremel.

Daniel Cerbera, par exemple, s'est confectionné un système de blocage multipoint qui permet de maintenir correctement des pièces courbes comme les cornes, dans l'esprit des outillages pour graveurs : lien.

Ensuite, même principe : blocage à l'étau et ouverture à la scie circulaire.

Au final, ça fait un couteau réussi, avec une jolie finition pour la lame comme pour le manche (avec le bois de cerf, on peut vraiment moduler les nuances en poussant plus ou moins loin le ponçage).
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Couteau pliant en acier sandwich et bois de cerf

Messagede Olivier21 » Dim 12 Juin 2011 10:02

J'aimerais bien réussir à rater mes lames comme tu le fais : beau rattrapage ! Le sandwich est très beau à l'oeil, et le bout de bois pas bien facile à utiliser !
Comme le dit Bernard, tu peux jouer sur les textures du manche pour l'agrémenter : ponçage à blanc, petit coup de lime pour faire une gouttière et tu fais une fausse mitre par exemple...
Juste une question de néophyte : dans la photo vue du dessus, on voit un trait noir sur le début du dos. À quoi est-ce que ça correspond ?
Bonne journée,
Olivier
Olivier21
 
Messages: 256
Inscription: Dim 29 Aoû 2010 17:49

Re: Couteau pliant en acier sandwich et bois de cerf

Messagede Stéphane Détrait » Dim 12 Juin 2011 10:35

C'est un repli du vieux fer consécutif à la forge de la lame. Je l'ai gardé pour accentuer le côté " vintage" et "roots" du couteau.
Ce que j'aime dans le vieux fer, c'est que la patine révèle à l'usage le fibrage de celui-ci, vu le taux de carbone bas de cet acier cela se fait doucement et progressivement.
Stéphane Détrait
 
Messages: 254
Inscription: Dim 24 Jan 2010 19:44
Localisation: vaucluse


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 0 invités