Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur


Règles du forum
Chaque sujet reçoit la présentation d'un couteau et un seul, présentation parfaitement rédigée pour accueillir des critiques constructives : évitons les auto-congratulations... et précisons notre point de vue positif ou négatif, merci.

Avis des internautes

(0 avis) : 0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.

Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur
Moyenne de 0 sur 5.00 a partir de 0 avis et 9 messages techniques.

Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur

Messagede Cirgue David » Dim 14 Mar 2010 16:10

salut à tous,
je suis un jeune (pas par l'âge...) amateur coutelier. Je souhaiterais votre avis et surtout vos critiques et conseils.
A+
Premier essai avec ma forge (le manche est en chêne)
Premier essai avec ma forge (le manche est en chêne)

Le Plantou (que j'ai créé) version ville avec manche en époxy et fixation des plaquettes avec des vis de récupération
Le Plantou (que j'ai créé) version ville avec manche en époxy et fixation des plaquettes avec des vis de récupération

Le Plantou : le pliant que j'ai créé version campagne avec manche en chêne.
Le Plantou : le pliant que j'ai créé version campagne avec manche en chêne.
Avatar de l’utilisateur
Cirgue David
 
Messages: 68
Inscription: Sam 13 Mar 2010 20:19
Localisation: le pescher

Re: Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur

Messagede BDelor » Dim 14 Mar 2010 16:25

Bonjour,
alors, pour les critiques (bienveillantes) et conseils : ça manque un peu de finitions, que ce soit les lames ou les manches .

- utilise une chasse à parer pour mieux lisser les flancs (moins d'irrégularités),
- soigne davantage les émoutures pour les affiner (tu peux travailler à la lime à métaux, cela donne de très bons résultats)
- soigne davantage le polissage des lames
- utilise des bois plus flatteurs pour tes manches, cela valorise tout le couteau
- essaie de mieux aligner les lignes manche / lame (encore que là, il s'agit d'une question esthétique, et tout le monde n'a pas forcément les mêmes goûts...)

Patience et minutie .... il ne faut pas être pressé de finir trop vite !
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur

Messagede cardoso5fr » Dim 14 Mar 2010 19:48

Le tout c'est de débuter.

Sur le premier, le manche est brouillon et un peu trop épais à mon gout. La lame est totalement brute ce qui ne me gène pas du tout en soit, mais elle fait un peu brouillon également au niveau du travail. (Ce que je veux dire, c'est que j'ai l'impression que la forme est le résultat de la "volonté" de l'acier plus que de ta volonté et de ton marteau).

En ce qui concerne le chêne, c'est un bois que j'aime bien utiliser, il ne donne pas un coté "précieux" ni "classe" aux couteaux, mais le résultat peut être assez sympathique. Surtout une fois traité (huile de lin, cire, goudron de Norvège... sont des moyens de le rendre moins poreux, plus étanche et moins "chatouilleux à l'eau).

Le plantou version ville, même remarques que Bernard. Sinon plutôt que d'utiliser des vis de récupération, on peut trouver maintenant de la micro visserie torx, Btr ou même pozidrive assez aisément et dans des quantités raisonnables. (fournisseurs de matériel de coutellerie, ou même industriel). (Pareil pour les entretoises qui vont bien mais ça que chez les fournisseurs de matériel de coutellerie.)
Le rivet est toujours une solution économique et simple à mettre en œuvre pour débuter ; surtout sur ce genre de montage.

Le derniers fait inachevé. Le manche est disproportionné par rapport à la lame alors que cela ne parait pas du tout sur la version ville. Le travail d'émouture de la lame est également approximatif, (surtout que je ne comprends pas réellement la manière dont s'agence la dite émouture. On dirait que c'est une lame à double tranchant.)

Qu'utilises tu comme acier ? Quels traitements thermiques ? Quel matériels ?

Il est très difficile au début de prendre son temps pour faire ses premiers couteaux, on est très enthousiaste, et on a hâte de les voir finis. Et pourtant, il faut savoir prendre son temps. (Je sais je ne suis pas un exemple de patience.)

Tout ceci est simplement mon avis, le tout est de travailler et de prendre du plaisir à ce que l'on fait. La suite vient à force d'erreurs.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Re: Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur

Messagede jean-jacquesB » Dim 14 Mar 2010 20:39

Je n'ai pas de conseils a donner, juste des avis...
Le premier semble être monté à l'envers avec le manche plus gros coté lame et c'est pas ce qui se fait de mieux pour la prise en main.
Je pense que tu devrais commencer par dessiner ton couteau, et essayer de t'en rapprocher le plus possible à la forge ou par meulage.
Le dernier manque cruellement de finition.
Donc, pour le suivant... patience...
Avatar de l’utilisateur
jean-jacquesB
 
Messages: 255
Inscription: Dim 31 Jan 2010 00:09
Localisation: 20235 BISINCHI. CORSE

Re: Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur

Messagede lecameleon18 » Dim 14 Mar 2010 22:43

L'auto-critique est très bonne aussi.

Regarde les attentivement et compare les aux autres que tu as déjà eu l'occasion de voir, tu verras directement où tu dois t'améliorer pour que les suivants leur ressemblent.
Avatar de l’utilisateur
lecameleon18
 
Messages: 226
Inscription: Jeu 22 Jan 2009 11:44
Localisation: belgique

Re: Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur

Messagede BDelor » Lun 15 Mar 2010 21:19

Comme dans n'importe quelle pratique, il faut commencer par faire ses gammes. Les peintres, les sculpteurs, font des copies pour apprendre la technique et la manière des maîtres. Les musiciens, les poètes apprennent à faire "à la manière de".
Il est très instructif de regarder de près le travail de tel ou tel coutelier renommé, prêter attention aux détails, s'interroger sur la manière de procéder pour parvenir au même résultat.
Quant au travail de forge, souvent quand on a trouvé le bon geste on comprend tout à coup le pourquoi d'une forme, parce qu'elle devient en quelque sorte "logique" sous le marteau, et qu'on sait alors qu'on est dans la bonne voie.
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur

Messagede Cirgue David » Mar 16 Mar 2010 07:25

Merci à tous pour vos "critiques" très constructives pour moi.
Il me faut le regard d'autres couteliers pour pouvoir progresser (même si je tiens compte de l'avis de mon épouse).
Avatar de l’utilisateur
Cirgue David
 
Messages: 68
Inscription: Sam 13 Mar 2010 20:19
Localisation: le pescher

Re: Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur

Messagede Cirgue David » Mar 16 Mar 2010 19:41

j'ai commencé par un stage chez Lacaze à Estaing ( à coté de Laguiole ) pour la fabrication d'un Aveyronnais. Depuis, je me fais la main en assemblant des kit couteau en guillochant le ressort.
Couteau Aurillac en olivier avec guillochage en feuille
Couteau Aurillac en olivier avec guillochage en feuille

Guillochage simple vague
Guillochage simple vague

Aurillac en bois de rose
Aurillac en bois de rose
Avatar de l’utilisateur
Cirgue David
 
Messages: 68
Inscription: Sam 13 Mar 2010 20:19
Localisation: le pescher

Re: Premiers couteaux d'un coutelier-forgeron amateur

Messagede cardoso5fr » Mar 16 Mar 2010 19:55

Plutot pas mal conçu. Par contre les photos mériteraient d'être prises à la lumière du jour.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron