Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre


Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede benny » Mar 1 Fév 2011 15:01

Bonjour,
totalement novice en matière du travail du métal mais attiré depuis longtemps par les techniques d'orfèvrerie, et adepte du "fait maison", je me suis mis en tête de tenter de réaliser un objet en métal repoussé et ciselé sur un plaque de 10 cm carrés environ.
Je pense faire un essais sur du laiton ou cuivre en premier lieu, histoire de me faire la main avant de passer à l'argent (un peu ambitieux mais c'est ca qui motive).

1er problème : Je voulais donc savoir quelle épaisseur de plaque de cuivre et d'argent choisir et où me fournir.

Pour les outils, je compte faire avec les moyens du bord, ils n'auront pas besoins d'être durables car je ne pense pas m'en resservir souvent (un petit marteau pour le repoussé, pour la ciselure on verra au moment voulu).

2eme problème plus technique : je pense que ce type de travail nécessitera un ou plusieurs recuit. (Le repoussé ne sera pas très profond). Comment déterminer le moment où il faut recuire ? Quelles sont les conséquences si on ne le fait pas ?
Le cuivre nécessite-t il lui aussi un recuit ? Dans quelles conditions ?

Bien entendu, si j'arrive a mettre en œuvre tout ça, je vous posterais l'avancée des travaux.
Merci de vos conseils, idées.
benny
benny
 
Messages: 5
Inscription: Mar 1 Fév 2011 11:51

Re: Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede vikinglord » Ven 4 Fév 2011 03:06

Je pense qu'une plaque d'un à deux mm d'épaisseur suffira puisque le métier d'orfèvre consiste surtout à déplacer la matière (une sorte de potier, en somme).
Pour ton 2ème problème, je pense que recuire régulièrement est une bonne chose. Par "régulièrement", je veux dire après que tu aies fait quelques passages au marteau.
Recuire permet aux molécules de s'écarter un peu et, par refroidissement, de se replacer, ce qui favorise la transformation. Si tu ne le fais pas, ton matériel, le laiton ou l'argent (et j'imagine le cuivre aussi), deviendra de moins en moins malléable.
Encore quelques conseils : refroidis dans de l'eau, même si certains disent que l'huile c'est mieux. J'ai demandé au prof et l'eau est bien plus pratique pour la déformation du métal. Aussi prends un marteau avec une pointe et arrondis-la : ça favorisera la poussée du métal et diminue les chances de faire des cratères là où tu les veux pas.

... Bon, par contre je ne peux pas (encore) t'aider pour le ciselage.
Avatar de l’utilisateur
vikinglord
 
Messages: 6
Inscription: Dim 30 Jan 2011 23:45

Re: Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede benny » Ven 4 Fév 2011 11:00

Merci pour cette réponse,
le marteau est trouvé ! Pour la plaque, je vais essayer de trouver.
Pour ce qui est du recuit, j'avais déjà fait un travail martelé sans aucun recuit, et je pense que la déformation sera moins importante sur cet objet ; donc ce qui m'inquiète n'est pas le durcissement du métal, mais la durée de vie de l'objet du point de vue des contraintes internes. Y a t il un risque de fissures ?
Un unique recuit ne serait il pas suffisant, en fin de travail ?
benny
 
Messages: 5
Inscription: Mar 1 Fév 2011 11:51

Re: Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede cuprite » Ven 4 Fév 2011 14:51

Bonjour.
Pourrais-tu donner quelques précisions sur ton projet de réalisation (un dessin...)?
D'une manière générale:
Le cuivre, les laitons, les bronzes, l'argent (et d'autres) s'écrouissent en les travaillant.
Selon l'état de ta plaque avant travail (écrouie ou recuite), tu n'auras éventuellement pas de recuit à effectuer pour commencer à travailler. Ensuite, au cours du travail, selon les déformations que tu vas appliquer à ta tôle, il y aura (ou pas, si petite déformation) besoin de recuire.
La recuisson intervient lorsque le métal devient élastique (mais avant qu'il soit devenu un ressort...) lorsque tu le martelles.
Recuire en fin de travail : elle sera plus "molle" si elle est recuite, et restera plus "ferme" si elle reste écrouie. Si l'usage implique des contraintes mécaniques , celles-ci détermineront la nécessité, ou pas, de recuire.
Les fissures n'apparaîtront pas spontanément sur une plaque décorative juste posée sur un meuble : soit elles existent déjà à la fin de ton martelage (pas assez de recuit au cours du travail), soit elles se forment parce que la plaque est manipulée et déformée après ton travail (elle continue à s'écrouir par ces manipulations).
Pour le métal, je te conseillerais de faire tes essais avec du cuivre, (encore plus si c'est du métal de récupération) : avec une tôle jaune, à moins d'en connaître exactement la provenance et l'usage, tu as un risque de tomber sur un alliage peu facile à travailler, et si tu dois la recuire, tu peux avoir des changements de couleur en fonction des métaux qui vont s'oxyder à la flamme. Avec le cuivre, la tôle est rouge et tu auras moins de surprise à l'usage. Choisis l'épaisseur en fonction de la déformation que tu vas lui appliquer, de ton outillage et de la finesse de ton décor : 1mm me semble déjà bien épais, tu pourrais travailler avec beaucoup moins (encore une fois en fonction de ce que tu veux faire et avec quoi).
cuprite
 
Messages: 226
Inscription: Ven 29 Mai 2009 19:39

Re: Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede benny » Ven 4 Fév 2011 16:16

Mon but est en fait de réaliser "a ma façon" une petite hanoukia (chandelier utilisé pour la fête de Hanouka) dans le gout de ce qui se faisait en Algérie fin 19e. Le travail était très artisanal, les décors sont des arabesques de tiges et de fleurs entrecroisées, et toujours réalisés en repoussé sur l'arrière de la plaque, puis ciselés sur l'endroit pour définir les contours du décor, et les surfaces non repoussées sont "dépolies". (Je pense que ce type de ciselure doit porter un nom que je ne connais pas.)

L'objet sera donc une simple plaque décorative fixée sur un support ou reposeront 9 petits récipients contenant huile et mèche.
La seule contrainte appliquée sera donc thermique et non mécanique : elle doit supporter la température d'une flamme a environ 2 cm de distance.

Pour avoir une idée du type de ciselure :
Image

Pour mon premier essai, je simplifie le décor en conservant les colonnes, la forme générale et l'idée des volutes de fleurs.
Je laisse un écusson vide au centre, afin de le graver par la suite.

Pour réaliser le repoussé, je pense transférer mon dessin sur une plaque de bois dur, puis le graver en profondeur (merci dremel). Cette plaque me servira de guide.
Il me faudra alors fixer ma plaque sur ce modèle en creux et repousser soit directement avec un petit marteau à bout rond, soit une tige d'acier à bout rond et marteau.
Je sais que ca doit vous paraitre du bricolage, mais si ca marche, pourquoi pas ?

Si vous me confirmez qu'un recuit n'est pas forcément nécessaire, mon dernier frein sera de savoir ou me procurer une plaque de cuivre, puis d'argent, recuite de préférence.

Bien a vous,
benny
benny
 
Messages: 5
Inscription: Mar 1 Fév 2011 11:51

Re: Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede BDelor » Ven 4 Fév 2011 17:27

Je suis assez néophyte moi-même sur le sujet mais l'épaisseur indiquée précédemment (1 à 2 mm) me semble trop importante pour procéder en repoussé sur ton modèle de bois...
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede cuprite » Ven 4 Fév 2011 18:51

Je confirme.
Pour un travail au repoussé directement sur une forme en bois, quelques dizièmes de mm sont suffisants.
De plus, des petits outils fins (ciselets) seront nécessaires pour affirmer les formes et modeler les détails.
cuprite
 
Messages: 226
Inscription: Ven 29 Mai 2009 19:39

Re: Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede ti serge » Ven 4 Fév 2011 20:40

Pource genre de travail, 3 à 5/10 c'est largement suffisant ,mais toujours recuit.
Le plus simple pour toi c'est de repousser sur l' envers .Tu prends une plaque de contre plaqué ou d' aglo ,un peu plus grande que ton motif , sur laquelle tu mets une ou plusieurs plaques de plomb ,pour avoir une épaisseur de 1 à2 m/m.
Tu fixes ta feuille de laiton aux quatre coins avec des vis à bois (sans perçer le métal , c'est la tète de tes vis qui coince ta plaque et qui l' empèche de bouger.
Tu finis de repousser sur l' endroit les détails ,toujours sur le bois mais sans le plomb.
ti serge
 
Messages: 104
Inscription: Mer 25 Mar 2009 20:13

Re: Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede benny » Ven 4 Fév 2011 20:47

Merci pour les conseils,
je pensais bien repousser sur l'envers et corriger en ciselant l'endroit.
Je retiens la technique pour fixer la plaque. Par contre, je ne comprends pas bien l'utilité de la plaque de plomb. Peux-tu préciser, s'il te plait ?
benny
 
Messages: 5
Inscription: Mar 1 Fév 2011 11:51

Re: Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Messagede vikinglord » Ven 4 Fév 2011 21:18

La plaque de plomb, sert, je crois, à éviter de trop déformer la planche qu'il ya en dessous, vu que tu en auras besoin plus tard dans la réalisation.
Avatar de l’utilisateur
vikinglord
 
Messages: 6
Inscription: Dim 30 Jan 2011 23:45

Fabrication d'un objet en argent ou cuivre repoussé : moyens et technique de l'orfèvre

Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité