Validation de méthode de forge en coutellerie


Validation de méthode de forge en coutellerie

Messagede Keîta » Mar 27 Sep 2011 13:17

Salut à tous,

Je viens de découvrir ce forum et j'aimerais avoir vos avis sur "ma méthode"... Je vis en Casamance au sud du Sénégal et je n'utilise que des matériaux de récupération ou locaux. L'acier est uniquement des lames de ressorts de camion, surtout celles des Berlier qu'on utilisait jadis dans l'armée française avant les TRM (pour ceux qui ont connu) ; les manches sont soit en cuir empilé, soit en "bananes" de phacochère, soit en ébène ; les étuis en cuir de chèvre doublé. J'ai une forge traditionnelle et une type "japonaise".

Donc voilà comment je fais après avoir glané tout au long de ma jeunesse des conseils à droite et à gauche et les essais bien sur...
Je chauffe ma barre orange clair, je découpe au burin, ensuite je forge ma lame. Une fois cela fait, après l'avoir laissé refroidir, je fais un revenu de détente, je chauffe toujours orange clair et laisse la lame refroidir en zone de réduction de la forge, en général le soir et je la sors le lendemain matin. Là, je finis la lame au grain de 140 sur meuleuse inversée de 230 (pas de backstand...) puis à la pierre fine et dure. Puis : chauffe à rouge, trempe dans l'huile chauffée ; recuit à la pince pour les couteaux ou en zone de réduction de la forge après avoir bien poli une face pour mieux observer la couleur, et sortie de la lame en fin de jaune paille ; polissage ; gravure à l'eau forte ; montage et affutage à la pierre.
Les lames sont dures et solides : j'ai essayé un peu tout, ça coupe longtemps, ça ne casse pas (utilisation extrême en brousse pour test), par contre toutes mes lames fixes font 6 mm au dos finies et 4 mm pour les skinners.

Je suis vraiment un amateur et j'avoue qu'après avoir parcouru certains sujets du forum, j'étais complétement largué... J'ai vraiment appris en autodidacte, surtout en regardant et en essayant. Donc les données techniques, c'est un grand point d'interrogation pour moi.
Merci d'avance pour vos réponses.
Avatar de l’utilisateur
Keîta
 
Messages: 2
Inscription: Mar 27 Sep 2011 11:57

Re: Validation de méthode de forge en coutellerie

Messagede gavroche » Mar 27 Sep 2011 16:40

Je suis étonné que tu ne rencontres pas de micro-fractures dans ces vieilles lames d'amortisseurs.
Avatar de l’utilisateur
gavroche
 
Messages: 123
Inscription: Lun 10 Nov 2008 13:27
Localisation: seine et marne

Re: Validation de méthode de forge en coutellerie

Messagede BDelor » Mar 27 Sep 2011 19:10

Bonjour,
ta méthode ne me semble pas poser de problème. Juste deux remarques :
  • tu ne fais pas de traitement de normalisation en fin de forge, ce qui peut être problématique s'il y a eu surchauffe, mais peut aussi être parfaitement cohérent si tu as conduit la fin de forgeage à des températures telles que la normalisation s'est effectuée d'elle-même,
  • tu dis tremper au rouge alors que la couleur de trempe est plutôt à l'orangé, mais tout est question de perception et de conditions de travail, il suffit de tester la dureté en sortie de trempe pour vérifier si la température était suffisante.
C'est le résultat final qui valide le processus, et apparemment tu n'as pas constaté de problème de ce côté là, donc tout semble bon à priori.

Ce serait bien que tu nous présente ton travail dans le Zoom critique. (Chaque couteau est passé 'en revue' dans un sujet qui lui est propre).
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Validation de méthode de forge en coutellerie

Messagede Keîta » Mar 27 Sep 2011 21:58

Salut et merci de vos réponses.

Gavroche, jusqu'à présent, je n'ai jamais vu de fissures mais des cassures nettes oui : ces barres font 30 mm d'épaisseur...

Bdelor, oui effectivement, c'est une question d'appréciation, mais après réflexion, c'est plus orange que rouge. Cependant avant la trempe, je fais un revenu de détente où je laisse refroidir très lentement la lame jusqu'au petit matin où je la retrouve tiède.
Pareil quand je trempe, je commence toujours par le dos et descends progressivement pour éviter les chocs thermiques violents sur l'émouture, la pointe et le tranchant.
Je vous mettrai incessamment sous peu des photos, comme ça vous me direz...
Merci encore.
Avatar de l’utilisateur
Keîta
 
Messages: 2
Inscription: Mar 27 Sep 2011 11:57


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron