Couteau pliant piémontais en acier inox


Règles du forum
Chaque sujet reçoit la présentation d'un couteau et un seul, présentation parfaitement rédigée pour accueillir des critiques constructives : évitons les auto-congratulations... et précisons notre point de vue positif ou négatif, merci.

Avis des internautes

(1 avis) : 1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 1.00.1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 1.00.1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 1.00.1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 1.00.1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 1.00.

Couteau pliant piémontais en acier inox
Moyenne de 1.00 sur 5.00 a partir de 1 avis et 3 messages techniques.

Couteau pliant piémontais en acier inox

Messagede jice » Mar 17 Nov 2009 21:58

Voici un couteau acier inox, le premier depuis que j'ai réalisé mon backstand, seulement je n'ai pas encore de bandes plus fines que 80, mais cela me donne déjà une idée des possibilités.
Je ne suis pas encore spécialiste des rivets a mater ; ici j'ai un peu déformé le manche.




jice
 
Messages: 20
Inscription: Lun 5 Oct 2009 18:53
Localisation: mayenne travaille au mans

Re: Couteau pliant piémontais en acier inox

Messagede cardoso5fr » Mer 18 Nov 2009 09:11

Le backstand, c'est bien, mais on peut faire les finitions sans ceux-ci. La main permet de faire des trucs assez sympa : dans le genre, un morceau de papier de carrossier en grain 240, puis 400, puis 600... une cale à poncer, et tout roule. C'est long, mais c'est plus joli comme résultat final.

Pour les bandes de backstand, Paulo Simoes est coutelier pro est commercialise maintenant des abrasifs. Il sait donc de quoi il parle lien.
Pour le pliage, c'est pas mal du tout. Pour en faire quelques uns dans cet esprit, je sais que ce n'est pas toujours simple d'avoir un pliure relativement propre.
L'émouture est trés hésitante : tu n'appuies pas assez sur ta bande lors du travail.
Petite remarque : ton plat de backstand me parait difficile d'accés avec la roue de 300mm aussi proéminente : N'as-tu pas les bras tendus pour bosser dessus ?

La lame est dans quel acier ? Tu dis couteau inox, La lame est-elle également en inox ?
Quels sont les traitements thermiques que tu as réalisés ?

La forme de lame pourrait également être améliorée ; enfin c'est une question de gout mais cela serait plus esthétique s'il n'y avait pas cette monumentale bosse qui part de la butée, sauf bien sûr si tu veux simuler la corolle d'un tricératops, et là c'est plutôt réussi.
J'arrondirais aussi les angles du manche. (C'est plus agréable en main d'avoir des "angles" ronds). Sur la photo, on dirait que le manche est brut de backstand sur le dos (mais je me trompe peut-être).
Dernière petite chose : essaie de faire tes photos de jour, car au flash et à la lumière electrique, cela fait encore plus ressortir les griffures de bande qui à la lumière naturelle seraient peut être moins "visibles".
En tout cas, amuse-toi bien.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Re: Couteau pliant piémontais en acier inox

Messagede BDelor » Mer 18 Nov 2009 09:37

Bonjour,

Cardoso a parfaitement fait le tour des remarques que l'on pourrait te faire.
Pour revenir sur la question de la ligne manche / lame : l'orthodoxie veut la lame soit dans l'alignement du manche en position ouverte, et qu'en position fermée le talon de la lame épouse au mieux la forme du manche pour éviter les aspérités. Bien sûr, l'orthodoxie n'est pas règle absolue, mais ces principes ont aussi une base ergonomique : meilleure prise en main en position ouverte, confort lors du transport en position fermée.
Toute la difficulté consiste alors à jouer avec le profil de la lame, le profil du manche, et le positionnement de l 'axe pour arriver à ce résultat, ces trois paramètres étant inter-dépendants (la modification de l'un d'eux impacte directement les deux autres). Tu peux commencer par travailler avec des gabarits en carton pour faire ces ajustements.

Pour parvenir à une émouture nette, il faut exercer une position suffisamment appuyée, mais surtout sentir l'appui sur la table du backstand (ou sur la roue de contact) en laissant la lame venir d'elle même en position : la tenir sans raideur et laisser l'appui se positionner de lui-même.

Pour le rivetage, tu peux utiliser une rondelle de manière à répartir la pression et éviter les déformations. Le rivetage doit être fait en martelant en angle le bord du rivet et pas en tapant dessus verticalement.

Dernier point : les aciers inox nécessitent des traitements thermiques difficiles à effectuer correctement sans un matériel adapté. Je te conseille de travailler d'abord avec des aciers "carbone", ou de faire réaliser tes traitements thermiques inox par des spécialistes comme par exemple Eurotechni / Bompertuis.

Soigne tes finitions, bon travail et à bientôt
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron