Différents types d'assemblage de la lame d'un couteau pliant


Différents types d'assemblage de la lame d'un couteau pliant

Messagede Xav41 » Dim 27 Fév 2011 14:13

Bonjour,
j'aimerais bientôt faire un couteau pliant mais j'ai quelques difficultés à réunir les informations concernant les systèmes de blocage de la lame et sur le pivot.

En lisant le forum et d'autres sites, j'ai pu voir les appellations piémontais, liner-lock, à friction et tout un tas d'autres appellations. On m'a parlé du liner-lock comme étant un couteau à cran d'arrêt que l'on pourrait facilement ouvrir d'une seule main, ce qui me plairait bien.

  • Mais tout d'abord j'aimerais savoir si vous pouviez me montrer les différents ressorts que l'on peut utiliser pour réaliser les crans d'arrêt car quel que soit l'endroit où je cherche, je ne trouve aucune mention du ressort qui devrait pourtant être une pièce maitresse du montage.
  • J'aimerais aussi savoir s'il y a des particularité d'assemblage à prendre vis à vis de certain type de ressorts par rapport à d'autres et comment ils s'assemblent dans le manche.
  • Sont-ils forgeables et comment, sinon où pourrais-je m'en procurer ?
  • Le pivot me pose quelques problèmes du fait que je ne comprends pas pourquoi parfois il y a une vis et d'autre fois un rivet : ce choix dépend t-il du type de blocage choisi ?
  • En quel matériaux vaut-il mieux faire les pivots ?
  • Le pivot se monte-il d'une manière bien spécifique ou comme un rivet normal ?
J'espère que vous pourrez m'aider malgré le nombre de questions que je pose.
Je vous remercie d'avance de votre aide.
Xav'
Xav41
 
Messages: 99
Inscription: Jeu 10 Fév 2011 19:19

Re: Différents types d'assemblage de la lame d'un couteau pliant

Messagede cardoso5fr » Dim 27 Fév 2011 15:39

Voilà un grand nombre de questions. Pour commencer si tu n'as pas d'expérience dans le monde du couteau, le travail des métaux et autres matériaux, il serait peut-être préférable de débuter par des couteaux fixes qui ont des cinématiques plus simples et des constructions plus aisées à réaliser dans un premier temps.
A partir du moment où l'on commence à parler de couteau pliant, il y a un peu de "mécanique" ce qui peut rendre les choses plus compliquées voir réellement techniques.

Le couteau à friction / Piémontais / Deux clous : c'est un couteau qui n'a pas de verrouillage. La lame est maintenue en position ouverte et fermée par la simple friction du pivot sur les rondelles de friction qui font elles-même friction sur la lame (le piémontais aura une lentille à l'arrière de la lame, tandis que le deux clous n'aura pas d'excroissance).
C'est le style de couteau pliant le plus simple à réaliser car mécaniquement il n'y pas de complication.

  • Couteau Piémontais
  • Deux clous / couteaux à friction
    Pas de ressort, le talon de la lame vient en butée sur l'entretoise.
    Pas de ressort, le talon de la lame vient en butée sur l'entretoise.
Le cran plat et cran forcé (slip joint) : un ressort vient prendre appui sur le talon de la lame et "bloque" légèrement par sa pression la lame en position ouverte et fermée.
Ce ressort peut très bien être forgé, il peut être dans différentes nuances d'aciers trempables. Sur les Douk-Douk Cognet, il est par exemple en XC45. Mais on peut utiliser d'autres nuances.

  • Système Cran forcé
Le liner lock et frame lock : les platines du manche ont une découpe qui délimite une "patte" de verrouillage. Cette lamelle vient se positionner sous le talon de la lame empêchant celle-ci de se refermer accidentellement. Pour le maintien en position fermée, il y a une bille de rétention qui est fixée dans la platine et vient se placer dans un petit trou prévu dans la lame (les platines sont souvent en titane Ta6V4 ou en acier Z20 quelque chose (je ne me souviens jamais). Si c'est en acier, il faut qu'il soit trempé pour avoir l'effet ressort.

  • Système Liner-lock
Le lock back (système à pompe) : le ressort est souvent interne au manche, le talon de la barre de verrouillage prend appui sur ce ressort qui peut être de type lame ou boudin en fonction des montages. Ce ressort fait pression et cette pression pousse la barre de verrouillage dans une encoche dans le talon de la lame.

  • Système Lock back
    Travail de Jérôme Hovaere (Torpen) qui depuis, a changé de méthode.
    Travail de Jérôme Hovaere (Torpen) qui depuis, a changé de méthode.
    La lame de scie illustre le "ressort" qui vient soutenir le verrouillage. Elle est remplacée par la suite par une lame "ressort" plus conventionnelle...
    La lame de scie illustre le "ressort" qui vient soutenir le verrouillage. Elle est remplacée par la suite par une lame "ressort" plus conventionnelle...

Pour trouver les illustrations, il suffit de se reporter aux différents tutoriels et Work In Progress qui existent sur la toile et qui montrent la réalisation des différents types de pliants.
Tous les couteaux à verrouillage peuvent s'ouvrir d'une seule main. Il suffit d'avoir un ajustage fin, et un système d'ouverture une main type spyderhole ou thumbstud.
Le pivot dépend de ce dont tu disposes et de ce que tu veux faire. Tous les couteaux peuvent être montés avec rivets (même les frame et liner lock) mais ils ne sont donc pas démontables. La visserie permet seulement le démontage pour entretien, voire réparation du couteau.
On peut utiliser de l'acier, inox, laiton, maillechort pour les pivots. Sur des couteaux qui peuvent subir d'assez fortes contraintes, on peut même tremper les pivots.
Si le pivot est riveté, il est monté exactement de la même manière qu'un rivet normal à la différence qu'il faut tout de même prendre soin de ne pas bloquer le mouvement de la lame.
Dernière édition par cardoso5fr le Dim 27 Fév 2011 23:05, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Re: Différents types d'assemblage de la lame d'un couteau pliant

Messagede Xav41 » Dim 27 Fév 2011 15:45

Merci Cardoso, ça m'éclaire bien. Je vais donc attendre un petit plus avant de tenter le pliant, et d'abord continuer de me faire la main sur des fixes.

Juste une autre question pour le piémontais : les lamelles dont tu parles sont-elles de petites rondelles en caoutchouc par exemple avec un bon coefficient d'adhérence pour un meilleur frottement sur le manche et la lame ou dans un autre matériau genre acier ?
En regardant sur internet à l'instant, je trouve beaucoup de piémontais en cherchant des frictions, du moins en apparence, ils se ressemblent, quel est la différence entre ces deux montages ?
Xav41
 
Messages: 99
Inscription: Jeu 10 Fév 2011 19:19

Re: Différents types d'assemblage de la lame d'un couteau pliant

Messagede cardoso5fr » Dim 27 Fév 2011 16:19

Je t'ai donné la différence dans le message précédent : le piémontais a une lentille à l'arrière de la lame alors que le deux clous n'en a pas.
Les deux sont généralement des couteaux à friction (quoiqu'il existe quelques "piémontais" avec système liner-lock).
Les matériaux utilisés pour les rondelles sont souvent le téflon, l'ertalyte tx, le nylatron, éventuellement le nylon, le bronze phosphore.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Re: Différents types d'assemblage de la lame d'un couteau pliant

Messagede Xav41 » Lun 28 Fév 2011 17:12

D'accord, je te remercie pour tes réponses claires et précises, et merci pour les photos que tu as mises dans ton messages précédent, je vois mieux ce que tu voulais dire.
Xav'
Xav41
 
Messages: 99
Inscription: Jeu 10 Fév 2011 19:19


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité