Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz


Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede lamoksha » Mer 22 Sep 2010 17:18

Bonjour à tous,
Une question simple : comment reconnaît-on une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une FAG ?
On sait que la flamme idéale est en "gueule de dragon", mais après essais des brûleurs, les flammes y ressemblent bien, mais la FAG reste très oxydante.
Je vais d'ici peu (question finances) m'en refaire une à brûleurs "turboS", j'attends ces jours-ci les ventilateurs. Mais en attendant, j'aimerais bien trouver un réglage à peu près correct.
Je précise qu'il s'agit d'une pro-forge, avec donc peu de possibilités de réglages.
Je pense que cette forge est surtout conçue pour les maréchaux, et pour fonctionner par tous les temps sur le terrain, ce qui explique la position des tuyères : l'air arrive par l'arrière des gicleurs d'environ 0.8mm à vue de nez.
Quant au taux de carbone résiduel dans les fers à cheval... :)
J'ai donc percé les tuyères sur les côtés et devant la sortie de gaz, pour améliorer le mélange, et elle dégage autant de chaleur avec 4 à 5 fois moins de pression (100 gr environ), mais la flamme reste légèrement bleue-verdâtre. Cela ne semble pas être de bon augure, question nature de l'atmosphère.
Qu'en pensent les spécialistes ?
D'avance merci !
lamoksha
 
Messages: 282
Inscription: Mar 8 Déc 2009 20:55
Localisation: 04 Sisteron

Re: Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede Guillaume48 » Mer 22 Sep 2010 17:40

Bonsoir l'ami.
Je trouve curieux que ta Proforge ai pu être autre chose que réductrice avec ces brûleurs d'origine, car ce sont des brûleurs atmosphériques, c'est à dire que c'est le débit de gaz qui aspire l'air par effet venturi. C'est normalement la garantie d'une atmosphère réductrice. Je ne sais pas comment tu a réalisé les perçages sur tes brûleurs, mais en augmentant l'effet venturi par une admission d'air au droit du gicleur, du à diminué la richesse du mélange, et de fait rapproché l'atmosphère de ta forge du "coté" oxydant. Je n'ai aucun moyen de dire dans quel cas tu te trouves, désolé.
Si tu connais un chauffagiste, il doit disposer d'un appareil destiné au réglage des chaudières, et il pourrait donc t'indiquer si ton mélange est trop riche (réducteur) ou trop pauvre (oxydant) en mesurant la composition des gaz en sortie de la forge.
Pense bien qu'avec des brûleurs "turboS", tu dissocieras les réglages d'air et de gaz et que tu risques, par augmentation du débit d'air, de te retrouver en zone franchement oxydante par contre avec un ratio gaz/puissance plus favorable.
Voila ce que j'en dis...
Prière de me corriger si je me trompe.
Chaleureusement, Guillaume.
Avatar de l’utilisateur
Guillaume48
 
Messages: 162
Inscription: Dim 30 Mai 2010 09:34
Localisation: Lozère

Re: Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede lamoksha » Mer 22 Sep 2010 19:27

Salut Guillaume !
Merci de ta prompte réponse, et je vais donc suivre tes conseils en me mettant en quête d'un chauffagiste...
Alors, je comprends effectivement ton propos vis à vis de la pro-forge, et il est logique mais c'est à l'usage que je me suis rendu compte qu'elle avait tendance à décarburer en surface, ce qui est somme toute assez normal, mais après émouture, un recuit, les simples normalisations, et la trempe suffisent à bouffer deux à trois dixièmes au moins, laissant des traces non homogènes sur le métal, faisant penser à des gouttes d'huile sur de l'eau : c'est assez difficile à exprimer et plus encore à photographier.
Je dispose d'une sonde, je ne monte jamais très haut en température au forgeage (sous 900/920°maxi en début de travail). Il me faut une douzaine de chauffes pour un bowie de 24 cm de tranchant. Bref, je ne vois qu'un problème d'oxydation...

J'avais en son temps ouvert un post la-dessus (traces-d-oxydation-sur-des-lames-de-couteaux-fag-en-cause-t1421.html) et modifié le process en fonction des conseils reçus. Achim m'avait indiqué que la flamme bleue était très oxydante et qu'il fallait une flamme jaune (réductrice), et c'est bien le cas de la Proforge : bleue marine.
Là je viens de changer les gicleurs et la flamme a tourné au jaune-rougeâtre maintenant.
Ah oui, j'avais omis de dire que j'avais considérablement réduit (après le perçage de 4 trous de 10 sur chaque tuyère) les prises d'air d'origine sur l'arrière (38mm de diamètre intérieur)...
Quoiqu'il en soit, je demanderais à un chauffagiste de m'en dire plus, comme tu le conseilles. Ce n'est pas vraiment mon rayon. ;)
En tout cas, je ne manquerais pas de vous tenir informés.
Et je te remercie tout aussi chaleureusement, mon cher Guillaume.
lamoksha
 
Messages: 282
Inscription: Mar 8 Déc 2009 20:55
Localisation: 04 Sisteron

Re: Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede BDelor » Mer 22 Sep 2010 23:33

La Proforge, dans sa configuration d'origine, délivre bien une flamme jaune. Pas de problème particulier d'oxydation en ce qui me concerne.
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede lamoksha » Jeu 23 Sep 2010 10:47

Alors, peut-être un petit souci de gicleurs chez le fournisseur, je ne sais pas, mais après en avoir parlé avec Mr ANGELE, qui vend les mêmes, je l'ai donc modifiée comme décrit au-dessus..
Voici ce qui reste d'un tube de fer de 6mm d'épaisseur que j'utilisais à l'intérieur, et ce, après une quinzaine de lames... et pas une goutte de borax, bien entendu :



La flamme était bel et bien bleu profond d'origine, tu peux me croire sur parole...
lamoksha
 
Messages: 282
Inscription: Mar 8 Déc 2009 20:55
Localisation: 04 Sisteron

Re: Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede bryan » Jeu 23 Sep 2010 11:56

Parles-tu de la flamme a la sortie du brûleur ou à la porte de la forge ?
bryan
 
Messages: 637
Inscription: Sam 12 Déc 2009 15:57

Re: Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede lamoksha » Jeu 23 Sep 2010 12:58

Oui, les flammes qui sortent des évents... Mais là, apparemment cela fonctionne bien maintenant. Je teste cet après-midi.
lamoksha
 
Messages: 282
Inscription: Mar 8 Déc 2009 20:55
Localisation: 04 Sisteron

Re: Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede BDelor » Jeu 23 Sep 2010 22:36

Il y avait certainement un problème de réglage. J'utilise le même genre de procédé avec un tube en acier qui me permet d'homogénéiser la chauffe pour les trempes et depuis que je m'en sers, il n'a quasiment pas bronché.
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede lamoksha » Ven 24 Sep 2010 10:00

Oui, c'est ce qui me semble le plus plausible, et de fait, utilisée dans sa configuration d'origine et avec quasiment aucune possibilité de réglage, je ne vois donc qu'un problème d'erreur de gicleurs chez le fournisseur ou carrément à l'usine. Je me suis rendu compte à l'oeil nu que ceux-ci sont de diamètres différents d'ailleurs ; j'ai délicatement jaugé les trous avec le talon d'une mèche de 1 mm, et elle ne rentre pas dans l'un alors qu'elle nage dans l'autre 2 à 3/10èmes.
Quoi qu'il en soit, deux gicleurs d'origine m'ont été expédiés hier, je les attends... Pour l'instant, je n'ai pas pu tester en raison de violents orages depuis hier après midi, mais de visu, comme je disais hier, ça va bien mieux déjà et je peux descendre à 100gr de pression sans qu'elle ne se transforme en locomotive comme auparavant où il m'était impossible de descendre sous 500 gr sans que la flamme remonte dans l'une des deux tuyères avec un bruit de pot d'échappement impressionnant.
Je vais rajouter deux bagues de 40 coulissantes sur les percements qui me permettront de régler finement l'admission d'air.
Je vous tiens au courant de la suite en vous remerciant...
lamoksha
 
Messages: 282
Inscription: Mar 8 Déc 2009 20:55
Localisation: 04 Sisteron

Re: Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Messagede yamael » Ven 24 Sep 2010 14:37

Je rebondis sur des choses que j'ai lu ici et dont je ne saisis pas tout.
AchimW a dit :
Flamme bleue = trop d'oxygène = décarburation possible. Flamme jaune = atmosphère réductrice = pas de décarburation.

Dans mes vieux cours de chimie, j'ai aussi appris qu'une flamme bleue était oxydante et qu'une flamme jaune était réductrice. Alors je ne saisis pas pourquoi on parle de Réduction du Fer dans le cas d'un bas-fourneau. (Il y est important d'avoir une flamme bien bleue.)

Fe3O4 + 4CO → 3Fe + 4CO2

J'avoue que je suis paumé, le but est de venir arracher l'oxygène du minerai pour le dégager sous forme de CO2. Si une flamme bleue contient trop d'oxygène, cela ne peut pas fonctionner. Je dois avoir tort quelque part.
yamael
 
Messages: 16
Inscription: Mar 21 Sep 2010 14:44

Distinguer une flamme réductrice d'une flamme oxydante dans une forge à gaz

Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité