Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier


Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede dwarf » Mar 23 Juin 2009 15:09

Bonjour à tous,
je suis entièrement novice, je n'ai pas encore ma forge mais je négocie avec madame.
Je suis tout a fait conscient qu'il vaut mieux commencer petit pour grandir et lorsque j'aurais réussi plusieurs couteaux puis dagues, je pourrais envisager une épée.
Mais je vais faire des entrainements de combat médiéval face a des personnes équipées (gambison, cotte de maille tout comme moi, et épée de combat). Je n'ai pas les moyens immédiats pour l'achat d'une telle épée. Je comptais donc me la faire juste pour l'entrainement (découpe de forme, martelage, etc...) à partir d'une barre plate vendue chez Casto ou Leroy merlin. Mais ces barres sont -je pense- laminées à froid donc cassantes en cas de chocs répétés : donc danger dans mon cas.
Je voulais savoir si en réalisant, après mise en forme, une chauffe (un revenu, si je me trompe pas), puis un peu de forge et une trempe, une fois la couleur de l'acier rouge cerise obtenue lors de la chauffe dans un bain d'eau (ou d'huile : chauffe aux environs de quelle température ?) et enfin re-chauffe pour normaliser les grains d'aciers, le métal deviendrait-il moins cassant ?
Si sa structure ne change pas, je fais des économies pour investir et je compte les points lors des entrainements de notre future association.

J'espère avoir été assez compréhensible et vous remercie par avance pour vos réponses.
dwarf
 
Messages: 10
Inscription: Mar 23 Juin 2009 13:33

Re: Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede cardoso5fr » Mar 23 Juin 2009 16:41

Elles ne sont pas si cassantes que cela car elles ne sont pas trempées ni même trempables les barres de chez Leroy Merlin. Cela va plier et se marquer à chaque coup car c'est mou. Après, il faut voir si lors des reconstitutions, vous frappez vraiment (ce qui me surprendrait vu les dégâts).
Donc une réplique en fer doux pourrait peut être faire l'affaire dans un premier temps, et te laisser le temps d'apprendre à travailler l'acier, à faire les traitements thermiques etc...

Une barre de chez Casto, tu peux t'amuser à la forger, mais tu peux aussi travailler à la disqueuse, à la lime (comme n'importe quel autre acier).
Mais tu ne pourras pas la tremper (pas assez de carbone) : l'acier n'aura donc pas les propriétés d'une épée ; c'est à dire, une capacité de coupe, une grande résilience au choc...
Cela aura la forme d'une épée, mais c'est à peu prés tout.
Et pour commencer le travail du métal, en effet, tu devrais essayer des petits couteaux fixes, puis des fixes plus gros, et ainsi de suite.

Tu peux aussi mettre en forme ton épée à chaud pour te faire la main, même sur une barre de chez Casto, mais sans aucune expérience, c'est un truc à te dégouter du travail car on se rend vite compte qu'au début, c'est davantage l'acier qui commande (enfin qui commande, c'est un grand mot, mais on va dire que l'acier ne fait pas forcément ce que tu attends de lui).
Enfin il y a beaucoup à lire par ci par là.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Re: Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede BDelor » Mar 23 Juin 2009 18:26

Dans tous les cas, oublie tout ce qui tourne autour des traitements thermiques :
  1. comme dit ci-dessus, l'acier que tu trouves dans les grandes surfaces de bricolage est un acier doux sur lequel les traitements thermiques seront sans effet ;
  2. au cas où tu arriverais à te procurer un acier susceptible de prendre la trempe, je te déconseille tout autant la manip' : un mauvais choix d'acier, un traitement thermique mal maîtrisé, et tu risques de voir ta lame éclater pendant l'entraînement, ce qui est fort dangereux.

A tout prendre, il vaut encore mieux une épée en fer mou qu'une épée à l'acier mal choisi ou mal trempé... Sinon, adresse toi à à un forgeron expérimenté qui te fera une épée dans les règles de l'art.

Et en attendant : petites lames, connaissance des aciers, pratiques des traitements thermiques... et rendez-vous dans quelques années.
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede dwarf » Mar 23 Juin 2009 19:44

Merci pour vos réponses.
Donc en gros, pour le moment, je continue de faire avec la disqueuse pour la forme.
Bon j'ai dit que je suis novice, j'ai une petite experience : fer à cheval -bon ok, il n'était pas fait a la taille d'un sabot mais il avait la bonne forme-.
J'ai déjà essayé de faire une lame et eu en effet la surprise de voir l'acier (d'un fer a béton) se tordre lors de son refroidissement.
Donc, je reprends depuis le début, et suis les conseils que je trouve sur le net mais aussi auprès d'artisans lorsque j'ai le plaisir d'en croiser.
Et dès que j'aurais fait la forge, je pourrais commencer plus sérieusement ce loisir qui m'a toujours tenté.
dwarf
 
Messages: 10
Inscription: Mar 23 Juin 2009 13:33

Re: Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede cardoso5fr » Mar 23 Juin 2009 22:15

Et surtout, lis beaucoup à droite à gauche, sur l'acier, la forge et les traitements thermiques...
Pour la coutellerie par exemple, le fer à béton : c'est du fer, pas de l'acier.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Re: Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede AchimW » Mer 24 Juin 2009 10:58

Une petite remarque sur la qualité des aciers utilisées pour les lames d'épée. J'ai discuté le sujèt plusieurs fois, concernant les épées européennes, avec un forgeron suédois, Peter Johnsson, qui est connu pour ses repliques exactes. Peter voyage beaucoup, il visite les musées en tout l'europe pour parler avec les restaurateurs, pour mesurer les lames et pour découvrir leurs points d'équilibre, points de vibration et matières de base. Selon ce qu'il a trouvé, les lames sont très souvent en acier beaucoup plus carburé et plus dur qu'on pense. La plupart des lames sont en acier raffiné/corroyé (logiquement, voir l'époque) avec des taux de carbone de 0,7 a 1 %. Pour ses repliques, Peter utilise souvent du XC105, du 90MCV8 ou du 80CV2 avec beaucoup de succès. Selon lui, le problème se trouve plus dans le propre traitement thermique que dans les aciers. Comme d'habitude, quoi.

Dans notre dernière discussion, il faisait aussi une remarque trés intéressante: "Regarde, Achim, c'est des armes construit pour couper des bras, des jambes, des corps et des têtes. Il s'agit donc des muscles, des tendons et des os solides et de temps en temps même des armures qui se trouvent autour. On ne peut pas faire ça avec de la camelote."
AchimW
 
Messages: 220
Inscription: Jeu 11 Juin 2009 17:40
Localisation: Aachen, Allemagne

Re: Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede cardoso5fr » Mer 24 Juin 2009 11:09

Je ne pensais pas que des aciers aussi carburés pouvaient être utilisés pour de longues lames... mais si on y réfléchit un peu, ta dernière remarque prend tout son sens.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Re: Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede BDelor » Mer 24 Juin 2009 19:03

AchimW a écrit:... le problème se trouve plus dans le propre traitement thermique que dans les aciers. Comme d'habitude, quoi.

Justement, a-t-on des détails sur les traitements thermiques appliqués à ces épées ?
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede dwarf » Jeu 25 Juin 2009 09:42

Bonjour a tous,
pour les épées -répliques ou pas-, je savais déjà que les taux de carbone était élevé.
Pour les épées que j'utiliserai ou utilise quand je fais de la reconstitution et que les amis sont hs, ce sont des armes dites courtoises ou faites pour cela. Les aciers généralement utilisés sont le 1095, le XC75 ou XC100.
Nos armes sont les moins dangereuses possibles. Elles ne sont jamais tranchantes : le "tranchant" fait entre 2mm et 3 ou 4mm pour les plus longues ; la pointe est arrondie.
Elles répondent a des tests de solidité et doivent aussi avoir une élasticité pour ne pas rester tordues lors de chocs. Pour information, une épée médiévale peut se tordre de 8cm et revenir droite d'elle même (élasticité), et pour certaines épées viking, on peut aller jusqu'à 15 cm.

Pour les novices en forge (j'en fais partie), l'épée (sabre, Katana, etc...) est certainement l'arme blanche la plus complexe qui existe et donc la plus dure à forger. Si vous voulez une arme pour de démonstration, reconstitution historique, "combat sportif" ; faites la faire par quelqu'un d'expérimenté et faites vous la main avant d'utiliser l'une de vos créations. Si c'est pour la décoration, faites vous plaisir !
dwarf
 
Messages: 10
Inscription: Mar 23 Juin 2009 13:33

Re: Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Messagede cardoso5fr » Jeu 25 Juin 2009 10:22

C'est le traitement thermique justement qui donne cette résilience et qui fait que ta lame plie, ne casse pas et reprend sa position d'origine.
Ton acier acheté chez Castorama va plier mais ne reviendra pas en place.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Forger une épée : revenu, trempe et qualité de l'acier

Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 0 invités