Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10


Règles du forum
Chaque sujet reçoit la présentation d'un couteau et un seul, présentation parfaitement rédigée pour accueillir des critiques constructives : évitons les auto-congratulations... et précisons notre point de vue positif ou négatif, merci.

Avis des internautes

(1 avis) : 1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 4.00.1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 4.00.1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 4.00.1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 4.00.1 évaluation(s) pour une moyenne totale de 4.00.

Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10
Moyenne de 4.00 sur 5.00 a partir de 1 avis et 8 messages techniques.

Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10

Messagede cardoso5fr » Ven 11 Sep 2009 12:06

Un pliant qui m'a rendu dingue.

Le concept
  • Un pliant d'inspiration japonaise,
  • lentille de 3 cm,
  • manche en bambou.

J'ai fait
  • 5 jeux de plaquettes en bambou (fente dans le sens de fibre, vis qui écrasent le matériau...),
  • 2 jeux de liner titane.

J'ai tenté
  • bruler le bambou pour le durcir et serrer la fibre,
  • huiler le bambou,
  • cirer le bambou....

J'ai fini par
  • lame en O2,
  • tranchant 7.8cm,
  • épaisseur 3,5 mm,
  • 18,6 cm ouvert,
  • 13,5 cm fermé,
  • 13 mm d'épaisseur, liner titane grade 2 de 0,8mm et G10 marron
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Edit un grand merci à aymeric pour l'éclairage sur l'utilisation des listes à puces.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Re: Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10

Messagede Nemesis » Ven 11 Sep 2009 17:35

Bonjour cardoso5fr,
ce couteau a de plusieurs qualités esthétiques :
Le bambou a un rendu très intéressant, élégant même.
Le brut de forge se marie d'ailleurs bien avec ce matériau tel que tu l'as travaillé.
J'aime la ligne assez sobre du couteau pliant et un guillochage qui n'en fait pas trop.
Sur tous ces points, je te félicite... Bravo !

Il y a un bémol, à mon gout, qui déprécie énormément ton travail : les vis (ou rivets). Je trouve qu'elles ont un coté bling qui dénote.
Je me demande si au final, tu ne fuis pas la perfection.
Avatar de l’utilisateur
Nemesis
 
Messages: 19
Inscription: Jeu 17 Juil 2008 13:28

Re: Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10

Messagede Blue Phenix » Ven 11 Sep 2009 19:01

Beuh, si je n'ai pas mal lu, il a fini par le faire en G10 et non en bambou, c'est bien ça non ?
Après si les vis n'étaient pas aussi bling bling, comme tu dis, le manche serait trop monotone, surtout pour un matériau à la texture unie. Enfin de mon point de vue.

Par contre la lentille ne dérange pas trop avec une longueur pareille ?
Sinon bravo il fait un peut luxueux lorsqu'il est refermé et le côté brut de forge contraste, c'est une belle originalité !
Blue Phenix
 
Messages: 130
Inscription: Mar 24 Fév 2009 23:55

Re: Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10

Messagede Nemesis » Ven 11 Sep 2009 19:19

Bonsoir Blue Phenix,
oui merci pour la correction... Pas mal ce G10, l'effet sur la photo est 'bluffant'. Bon, en tout cas, cela ne ressemblait pas à du bambou mais c'est très chic pour du synthétique (visuellement, en tout cas).

Et bien, en effet, ce couteau me plait par la discrétion et la retenue (sobriété) globale de ses composants, donc la vis me semble décalée... Je l'aurais préférée plus discrète. Ici, c'est bling par sa brillance, et cheap par son effet.
Désolé cardoso5fr, c'est un détail subjectif, le reste est très réussi.
Avatar de l’utilisateur
Nemesis
 
Messages: 19
Inscription: Jeu 17 Juil 2008 13:28

Re: Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10

Messagede cardoso5fr » Ven 11 Sep 2009 22:22

Aucun problème, en effet, après avoir eu pas mal de déconvenues avec le bambou, j'ai fini avec un G10 marron simple. (Le bambou, je ne le travaillerai plus que sur des fixes et rivetés).

Les vis bling bling ? Peut être un peu épaisses certes, du M2 seraient peut être plus appropriés, mais la résistance de la butée en serait réduite. Dans un futur proche, je vais tester un nouveau système de montage avec butée en 100C6 trempé, ce qui me permettra d'utiliser du M2 pour fixer les plaquettes et du M2 sur l'entretoise arrière, ce qui donnera un effet moins massif.

J'aurais pu opter pour des vis avec tête fraisées, mais en fait j'aime bien les têtes rondes qui dépassent un peu. Par contre, il faudrait que j'arrive à régler la profondeur de perçage un peu plus précisément sur ma super perceuse chinoise. (Un jour, j'aurais une descente micrométrique).

Cette lentille n'est pas particulièrement longue ; elle peut se montrer désagréable dans un pantalon un peu proche du corps comme dans un 501, mais sur un costume, ou dans une veste cela le fait bien. Certains portent les piémontais dans des étuis.
Personnellement je les porte plutôt dans la poche sans rien, et sans soucis. Mais j'ai maintenant plutôt une préférence pour les deux clous à finger choil plutôt que le piémontais à lentille... mais certains aiment bien les lentilles.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans

Re: Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10

Messagede BDelor » Sam 12 Sep 2009 00:15

Bonjour,
c'est une jolie pièce. Je trouve la continuité de la ligne manche / lame très fluide et réussie, et la ligne de l'émouture lui va bien. J'avoue que je ne sais pas trop où est l'inspiration japonaise, mais pourtant elle est nettement sensible, c'est donc réussi aussi sur le plan esthétique. J'ai la même réserve sur les vis, personnellement j'aurais plutôt vu un montage riveté, plus discret et plus traditionnel d'aspect, mais ça c'est une question de goût personnel. Bravo en tout cas.
Au sujet de la résistance de la butée : est-ce que tu penses vraiment que cela pourrait poser un problème au point de devoir faire une trempe de la pièce ? J'aurais tendance à penser que les efforts nécessaires pour déformer sensiblement une telle pièce dépasseraient largement la résistance d'ensemble du montage (mais je n'ai pas la prétention d'avoir la science infuse en matière de pliants, loin de là....)
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10

Messagede Blue Phenix » Sam 12 Sep 2009 17:49

Je me demandais : le liner, ça se présente comment à la base ?
Une sorte de tôle plate directement à l'épaisseur ou alors est-ce retravaillé ?

C'est trempé aussi pour ne pas se déformer avec l'utilisation ? (Vu l'épaisseur, je dirais que la trempe ferait des ravages ; mais bon, je n'ai que des connaissances théoriques !)

En fait la lame est assez contrastée avec le manche, je trouve.
La lame, en brut de forge avec un guillochage qui présente des irrégularités, fait apparaitre un côté plus ... euh on va dire, paysan, mais sans être négatif : c'est pour le côté non bling bling en fait.
Le manche lui au contraire est très régulier, plat, sans fioritures et donne donc ce côté luxe.

Le contraste est volontairement recherché ou est-ce venu comme ça de par l'inspiration japonaise ?
Blue Phenix
 
Messages: 130
Inscription: Mar 24 Fév 2009 23:55

Re: Couteau pliant d'inspiration japonaise - 1.2842, titane, G10

Messagede cardoso5fr » Sam 12 Sep 2009 18:37

Merci, alors l'inspiration japonaise vient du fait que le concept initiale était de reprendre un peu la forme allongée de l'Higonokami et pas trés haute. Et d'utiliser une lame qui avait un peu la forme d'un sabre (sans la courbure).
Pour ce qui est de la butée, sur un couteau à friction comme celui ci, je pense que mécaniquement du M2 pourrait suffire. La pression lors des coupes se ferait sur l'entretoise qui serait autour des vis (entre 4 et 5mm d'acier), mais mine de rien ce qui fixerait l'entretoise cela serait de simple petite tige de 1,7mm d'acier. Ce qui n'est pas énorme. Je répète sur un couteau à friction normalement cela ne devrait pas poser de problème majeur, mais sur un frame, ou le talon va venir claquer sur la butée (talon trempée) et c'est le positionnement de ce talon qui fera que le frame s'ajustera correctement ou pas et que dans le temps l'assemblage tiendra, je pense que le M2 est bcp trop léger pour encaisser les chocs répétés. d'autant que les utilisateurs vont avoir tendance à plus forcer sur un couteau avec un verrouillage qu'avec un couteau sans verrouillage.... à tord, mais bon...

Alors je ne devrais pas utiliser le terme de liner qui ici ne s'applique pas réellement. Ici je devrait plutôt parler d'intercalaire. Le liner étant la platine "ressort" qui va venir se placer sous le talon de la lame pour la bloquer sur un liner lock.
Mais dans tous les cas, il peut trés bien s'agir d'une tôle plate que l'on découpe et mets en forme, ou d'un bloc d'acier que l'on forge. j'ai fait un frame lock dans un bloc de plongée que j'ai reforgé. C'est un acier qui prend la trempe et qui est assez ressort pour résister au haute pression.
Dans le cas présent, il s'agit de plaque de titane de 0,8mm d'épaisseur. Du grade 2 donc un titane dit "pur".
Ce titane ne se trempe pas, et même avec un acier il ne serait pas nécessaire de le tremper car dans un couteau à friction il n'y a pas besoin d'effet ressort. Le G10 ici pourrait se suffire à lui même mais j'avais fait les intercalaires pour supporter les plaquettes d'origines prévues en bambou donc je les ai utilisées.

par contre dans le cas d'un liner lock ou d'un frame lock. Il faudrait tremper la platine ressort et lui appliquer un revenu adéquate pour obtenir l'effet ressort. et si c'est du titane, l'effet ressort vient du matériaux en lui même (pour les grades 5 et supérieur) par contre il faut "tremper" la tête de frame ou de liner (la partie en contact avec le talon de la lame) de façon à en augmenter la dureté et surtout faire en sorte que le titane ne "colle" pas à l'acier trempée.
Je n'ai aucune idée de ce qui se passe, j'ai déjà du mal avec la métallurgie des métaux ferreux, alors les non ferreux je vous en cause même pas

En ce qui concerne le coté brute de la plupart de mes lames, c'est que j'aime bien conserver l'aspect d'origine du plat (brut de recuit et non rectifié) que je reçoit. Cela permet de mettre en valeur la ligne d'émouture et donne un coté "brut" justement.
Le guillochage, c'est mon "bling bling" à moi. Même si je suis loin du talent de Stephane Espi, cela m'amuse de donner un ptit coup de lime par ci par là sur le dos de toutes mes lames, en plus cela apporte un petit plus au niveau accroche du pouce et en générale c'est pas trop moche.
Avatar de l’utilisateur
cardoso5fr
 
Messages: 1595
Inscription: Ven 10 Avr 2009 14:29
Localisation: Le mans


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron