Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées


Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées

Messagede Png » Dim 10 Oct 2010 16:11

Bonjour à tous,

Comme j'ai pu en parler dans mon post de présentation, voici quelques photos des pièces de ma guitare.
Pour info, il s'agit d'un modèle Ibanez de 1984 de type 1/2 caisse Jazz.

Les pièces présentées sont les suivantes :
    cordier
    capots de micros
Le cordier semble être réalisé en laiton mais j'aimerais en être sûr. C'est une pièce assez massive et la dorure est passée à certains endroits, de plus il apparaît un "piquage" en surface.
Les capots semblent être réalisés en cuivre (couleur plutôt rouge sous la dorure). Ceux ci sont très oxydés (vert de gris).

Je pense que le procédé utilisé pour la dorure est industriel.
J'aimerais savoir quelles techniques peuvent être utilisées pour restaurer ces pièces.

Il y a également d'autres petites pièces que je n'ai pas photographiées : molettes du pont des cordes et pièces de fixations de la tablette.

Par avance merci pour vos informations.
Cordier
Cordier

Cordier
Cordier

Cordier
Cordier

Capots
Capots
Png
 
Messages: 7
Inscription: Dim 3 Oct 2010 14:34

Re: Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées

Messagede roseleur » Dim 10 Oct 2010 19:15

Pour le cordier :
Il a été réalisé par fonderie sous pression. Les petits plots sur la face interne ainsi que les inscriptions en relief sont caractéristiques de ce type de mise en oeuvre. Il s'ensuit qu'à priori, il devrait s'agir de Zamak (Alliage zinc, aluminium, magnésium, cuivre). Cette hypothèse est confortée par la présence de piqûres dues à l'oxydation de l'alliage à travers le revêtement d'origine de deux couches superposées de nickel et de d'or.
Autrement, il pourrait s'agir d'un alliage cuivreux de type bronze ou laiton. Pour s'en assurer, il faut limer une arête : si le métal support est gris il s'agit bien de Zamak.
Le Zamak est un métal qui à priori n'est pas un bon support pour les revêtements métalliques comme l'attestent les défauts généralement présents au bout de quelques années (piqûres). De plus, lorsque le métal s'est piqué par corrosion, les revêtements seront d'autant plus problématiques. Il faut s'adresser à des entreprises habituées aux revêtements sur ce type de support et qui acceptent le travail à façon. Certains chromeurs qui pratiquent aussi la dorure industrielle et le nickelage devraient convenir.
Il n'est en effet pas possible d'exécuter ces traitements pour un néophyte en raison du matériel et de l'expérience nécessaires.

Pour les capots :
Il n'est pas certain qu'ils soient en métal cuivreux, d'autant plus que le cuivre apparent n'est probablement qu'un revêtement : ce type d'objet est rarement réalisé en cuivre pur mais plutôt en laiton. Il est possible que ces objets soient en acier, c'est plus probable en raison de l'utilisation du zamak pour les autres pièces. Pour s'en assurer, il faut voir s'ils collent à l'aimant et dans la négative, vérifier tout de même la couleur de l'alliage support par limage d'une arête. Pour la redorure, le même professionnel que pour le cordier devra être consulté.

Pour le limage, il faut un peu insister en raison du nickelage qui est un revêtement assez dur et généralement assez épais. Opérer bien sûr sur une surface ou arête non visible.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées

Messagede Png » Dim 10 Oct 2010 19:39

Merci pour ces précisions.

Je connais bien le Zamak qui est effectivement utilisé pour les pièces coulées.
Je vais poursuivre mes investigations concernant la matière et je reviendrai sur ce sujet.
Bonne soirée.
Pierre
Png
 
Messages: 7
Inscription: Dim 3 Oct 2010 14:34

Re: Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées

Messagede Png » Lun 18 Oct 2010 18:46

Bonsoir,
Après vérification, le cordier est bien réalisé en alliage. Sous la dorure apparaît un métal qui ressemble à de l'aluminium. Il peut s'agir de Zamak ou d'alliage d'aluminium.

Pour les capots, le métal n'est pas magnétique. Donc je pencherais pour un métal cuivreux ou effectivement du laiton.

Je pense réaliser un micro sablage au corindon pour la préparation des pièces. J'ai un ami qui est prothésiste dentaire et qui dispose d'une sableuse très fine.
Qu'en pensez vous ?

La dorure à faire réaliser est elle de type électrolytique ?
Et la question qui tue : à vue de nez quel en serait le coût ?
Par avance merci.
Pierre
Png
 
Messages: 7
Inscription: Dim 3 Oct 2010 14:34

Re: Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées

Messagede cuprite » Lun 18 Oct 2010 19:21

Bonsoir.
Un micro-sablage va laisser une surface mate et granuleuse qu'il va falloir entièrement repolir pour lui redonner un aspect lisse.
cuprite
 
Messages: 226
Inscription: Ven 29 Mai 2009 19:39

Re: Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées

Messagede roseleur » Lun 18 Oct 2010 20:46

Je pense également que cela n'est pas une bonne idée. Le micro sablage de plus risque de ne pas venir à bout des revêtements métalliques et creuser l'alliage sur les surfaces où ils sont absents.

Il faut laisser l'entreprise qui réalisera le travail s'occuper de la phase de décapage.

Il s'agira effectivement d'une dorure de type électrolytique.
Pour le coût, qui ne devrait pas forcément insurmontable, c'est un problème accessoire ; l'essentiel sera de trouver l'entreprise qui se chargera du travail.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées

Messagede Png » Mar 19 Oct 2010 18:33

Bonsoir,

Merci pour ces précieux conseils. Je me mets en recherche d'un atelier susceptible de réaliser ce travail.
Si l'un d'entre vous peut le prendre en charge je suis ouvert à toute proposition.

Bonne soirée et à bientôt.
Png
 
Messages: 7
Inscription: Dim 3 Oct 2010 14:34

Re: Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées

Messagede quarshie » Lun 22 Nov 2010 00:25

Bonsoir, je viens juste de voir le sujet. Vu les impressions sur la pièce, c'est du Zamak. Le Zamak est une des pires matières à traiter : j'en ai traité moi même et après nombreux essais, ma solution était le sablage au Corindon, suivi d'un cuivrage direct ; après cela, on peut faire n'importe quels traitements et même repolir la pièce une fois cuivrée.
Cordialement.
Quarshie
quarshie
 
Messages: 2
Inscription: Dim 21 Nov 2010 23:46

Re: Identification d'un type de dorure et des techniques de restauration associées

Messagede roseleur » Lun 22 Nov 2010 22:09

Le zamac se traite en utilisant des bains où le métal est sous forme "complexée" autrement il y a dépôt non adhérent par "déplacement" (c'est à dire chimique sans intervention du courant, avant que le courant ait agi) ; ceci en raison du potentiel très électronégatif du zinc.
Un bain de cuivrage cyanuré est la meilleure solution et constitue une bonne sous-couche pour tout revêtement ultérieur.
Il n'est pas nécessaire de sabler le métal au préalable.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 0 invités