Composition et identification du régule


Composition et identification du régule

Messagede roseleur » Sam 1 Nov 2008 12:10

Le terme de régule a plusieurs sens :
Selon l'encyclopédie de Diderot, le régule s'obtient par purification de l'antimoine. C'est en effet un terme issu de l'alchimie. Et d'une manière plus générale, c'est le résultat d'une purification.
Le sens où on l'emploie aujourd'hui est plutôt inverse puisqu'il s'agit d'un alliage donc d'un mélange.

Le régule est généralement décrit comme un alliage plomb-étain-antimoine et c'est exact mais il existe une autre sorte de régule qui est en fait un alliage de zinc.
La confusion vient de la couleur semblable à celle du régule de plomb : gris.
Le régule de plomb très utilisé en mécanique comme métal antifriction (coussinets de bielles par exemple), son usage très répandu a dérivé ensuite vers des applications plus artistiques et certains fondeurs ont eu l'idée de l'utiliser pour faire l'économie du bronze.

Image
Jardinière en régule de plomb. Le métal est très oxydé

Ce régule de plomb est assez mou, cassant et ne peut être travaillé que par fonderie. Son épaisseur doit être suffisante pour des raisons de solidité. Sa cassure a un un grain très fin et un peu mat.
Image
Aspect de la cassure du régule de plomb.
Il est moulé en plein. Il reproduit assez bien les détails. Il est utilisé pour des objets d'usage ou des bibelots: jardinières, vases, chandeliers, cendriers, souvenirs...
Un exemple de restauration sur mon blog : restauration d'une statue de Fayral.

Le régule de zinc, apparu dans la seconde moitié du XIXème siècle, est tout à fait différent de composition puisqu'il est un alliage de zinc : il est plus léger que le régule de plomb et sa cassure a un aspect très cristallin et brillant.
Image
Un angelot en régule de zinc décapé.

Image
Aspect de la cassure du régule de zinc
Il se travaille par fonderie en épaisseur généralement assez fine, avec des volumes creux (cavités intérieures). On constate souvent la présence de trous d'environ 4mm de diamètre qui révèlent l'existence de ces cavités. Ces trous sont généralement bouchés avec du mastic. La confusion avec le régule de plomb est très fréquente et provient vraisemblablement du milieu de la brocante qui a du mal a faire la différence entre les deux alliages. Le régule de zinc est le matériau de nombreuses statues fin XIXème début XXème ; on le trouve également sur de nombreuses pendules, c'était à l'époque une manière de démocratiser la sculpture en évitant l'emploi du bronze beaucoup plus cher.
Un exemple de restauration sur mon blog : Statue en régule de zinc.
Les deux sortes de régule peuvent être patinées aux pigments, cuivrés, laitonnés, dorés ou argentés. Le régule de plomb accepte mieux les revêtements métalliques ; le régule de zinc les rejette et de nombreuses cloques parsèment généralement les anciens revêtements métalliques sur ce métal, et c'est à cela que souvent on le reconnait.

Éléments d'identification :
    - Le régule de zinc bout dans l'acide sulfurique pur ou dilué, c'est un bon moyen pour les différencier.
    - Avec une lame ou un grattoir, on peut facilement reconnaitre le plomb : le contact est mou sur le plomb, plus sec sur le zinc.
    - Présence de cloques d'éventuels revêtements métalliques (zinc).
    - Présence de trous aux extrémités ou pièce creuse et/ou de cavités (zinc)
    - Poids plus élevé pour le plomb
    - Présence de marques du type de celle de la photo plus haut (plomb).
    - Couleur des parties oxydées et des parties fraichement mises à nu (demande + d'expérience). L'oxyde du régule de plomb est plus foncé et a une couleur spécifique (voir photo plus haut).
    - Les cassures : le zinc est cristallin et brillant, le plomb a un grain fin et mat.
    - Nature de l'objet (indice dont il faut tenir compte mais pas suffisant)
    • zinc: statues,
    • plomb: jardinieres, bibelots, cendriers, arts de la table...

Pour finir des extraits d'articles attestant de l'existence du régule de zinc (puisqu'il semble que certains en doutent aveuglés par la simplification des infos données habituellement) :
Image
Image
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Composition et identification du régule

Messagede roseleur » Lun 15 Déc 2008 23:23

Voici un des trous dont je parlais plus haut :
Image

Généralement, ce genre de trou est bouché par une sorte de mastic... à ne pas confondre avec un trou du à l'électrification

Autre élément de réflexion : le socle s'il y en a un.
  • S'il est en bois comme le magnifique exemple ci-dessous alors il y a de grandes chances pour que la statue correspondante soit en régule de zinc.
  • La statue est un faux bronze, le socle est un faux marbre griotte. Les deux décors étant de la peinture trompe-l'oeil, de la peinture décorative.

Image
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Composition et identification du régule

Messagede tjazz » Ven 26 Déc 2008 13:46

Bonjour,
je suis en quête de la composition exacte du régule de plomb. J'ai trouvé les trois éléments (plomb, étain et antimoine) mais je n'ai pas leur pourcentage.
Merci de me répondre assez vite car j'aimerais profiter de mes congés pour terminer la réalisation d'un luminaire.
Mat
tjazz
 
Messages: 1
Inscription: Ven 26 Déc 2008 13:04
Localisation: Baie de Somme

Re: Composition et identification du régule

Messagede roseleur » Ven 26 Déc 2008 15:15

Bonjour tjazz.
Voici la composition des différents alliages de plomb et d'étain : les proportions sont assez variables, il y a une grande tolérance.
Pour travailler en faibles épaisseurs, il faut utiliser un alliage riche en étain type métal anglais.

Image Image

Image Image

Source : Pour les praticiens de la fonderie, Dunod, 1928.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Composition et identification du régule

Messagede roseleur » Sam 24 Jan 2009 12:20

Une photo de l'aspect des cloques sur du régule doré :
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Composition et identification du régule

Messagede thierry loeve » Sam 24 Jan 2009 12:31

Bonjour Roseleur
A quoi sont dues ces cloques ?
Avatar de l’utilisateur
thierry loeve
 
Messages: 3814
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 23:01
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Composition et identification du régule

Messagede roseleur » Sam 24 Jan 2009 13:44

Je pense que cela est du au fait que le zinc est un métal très réactif d'un point de vue électrochimique.
Ces cloques se sont produites avec le temps sans doute par action de l'humidité de l'air à travers la porosité de la dorure et du cuivrage sous-jacent.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice

Re: Composition et identification du régule

Messagede thierry loeve » Sam 24 Jan 2009 15:08

Effectivement elles ressemblent fortement à une réaction qui est apparue sur de l'acier recouvert de feuilles d'or dont nous avions déjà parlé.
Avatar de l’utilisateur
thierry loeve
 
Messages: 3814
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 23:01
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Composition et identification du régule

Messagede roseleur » Sam 28 Fév 2009 19:36

Quelques précisions sur l'origine du mot régule dans la définition de ce mot qui a pour signification "petit roi" et qui nous vient de l'alchimie.
Avatar de l’utilisateur
roseleur
 
Messages: 5224
Inscription: Mer 1 Oct 2008 20:01
Localisation: Nice


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités