Kiridashi en fer et Aogami Super steel


Règles du forum
Chaque sujet reçoit la présentation d'un couteau et un seul, présentation parfaitement rédigée pour accueillir des critiques constructives : évitons les auto-congratulations... et précisons notre point de vue positif ou négatif, merci.

Avis des internautes

(0 avis) : 0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.0 évaluation(s) pour une moyenne totale de 0.00.

Kiridashi en fer et Aogami Super steel
Moyenne de 0 sur 5.00 a partir de 0 avis et 8 messages techniques.

Kiridashi en fer et Aogami Super steel

Messagede bryan » Lun 24 Jan 2011 19:57

Toujours dans ma série, voici un kiridashi nimai réalisé :
- d'un fer de toute beauté je trouve, avec un morceau d'Aogami super .
- de trois normalisation forcées à l'huile, trempe mixte et deux revenus a 180° et 200°.
Le rotin n'est toujours pas très beau, malgré le soin porté à la pose ...

Tout le travail sur l'émouture est fait à la pierre après trempe, soit après le grain 80.


Il y a une très belle ligne de trempe vaporeuse, bien basse comme j'aime, et visible des deux cotés mais pas révélée sur la photo. Je referai des photos de la ligne ce week-end.
A vos commentaires .
bryan
bryan
 
Messages: 637
Inscription: Sam 12 Déc 2009 15:57

Re: Kiridashi en fer et Aogami Super steel

Messagede hurz » Jeu 27 Jan 2011 09:43

Bonjour,
superbe !
Petite question : ça veut dire quoi exactement "tout le travail" : tu fais une émouture grossière au préalable au grain 80 et tu finis à la pierre ? Quelle épaisseur de métal laisses-tu avant la trempe ? Combien de temps passes-tu à la pierre ?
Merci !

David
hurz
 
Messages: 67
Inscription: Lun 15 Nov 2010 09:33

Re: Kiridashi en fer et Aogami Super steel

Messagede bryan » Jeu 27 Jan 2011 20:57

Salut.

Oui, je sors l'emouture au 40 et 80, je trempe après le grain 80 avec environ 2 mm au tranchant, et en général je recule le fil d'un bon mm après la trempe.
Le travail a la pierre, si je fais tout après le grain 80, c'est relativement long : environ 5 heures pour révéler la ligne de trempe sans acide.
Sinon, pour "gagner du temps", je passe au 120 et 180 à la machine et après a la pierre.

Pour les "outils", je fais comme ça, et pour les kiridashi plaisir, je fais à la pierre...
bryan
 
Messages: 637
Inscription: Sam 12 Déc 2009 15:57

Re: Kiridashi en fer et Aogami Super steel

Messagede kof » Ven 28 Jan 2011 00:07

Salut bryan,
Cela fait plusieurs fois que je fais la remarque sur des kiridashi, comme sur le tien : dans la dernière photo, on voit une alvéole à l'arrière de la lame, cela semblerait un creux : est-ce bien le cas et si tel est le cas, est-ce fait exprès ou pas ?
Salut.
Christophe
kof
 
Messages: 238
Inscription: Mer 30 Juin 2010 21:49
Localisation: Gard

Re: Kiridashi en fer et Aogami Super steel

Messagede bryan » Sam 29 Jan 2011 12:40

Salut,

oui c'est fait exprès. C'est fait avec un outils appelé "SEN", je ferai un sujet la dessus.
Je ne suis pas encore au point, je voudrais m'approcher plus du fil et des bords supérieur et inférieur.

Je me permets de coller quelques photos de plus où la ligne de trempe ressort mieux :



bryan
 
Messages: 637
Inscription: Sam 12 Déc 2009 15:57

Re: Kiridashi en fer et Aogami Super steel

Messagede max38 » Mer 2 Fév 2011 23:37

Salut,
Petite question : y a t il une raison technique autre le fait que ce soit "joli" à la présence de ce creux ?
Maxime

P.S : j'attends ton sujet sur le "SEN" avec impatience.
max38
 
Messages: 12
Inscription: Ven 17 Juil 2009 13:43

Re: Kiridashi en fer et Aogami Super steel

Messagede BDelor » Mer 2 Fév 2011 23:54

Ce sont de très belles photos également, qui mettent bien en valeur ton travail (on ne dira jamais assez l'importance du soin apporté aux photos).
Avatar de l’utilisateur
BDelor
 
Messages: 5663
Inscription: Ven 3 Oct 2008 07:11

Re: Kiridashi en fer et Aogami Super steel

Messagede bryan » Jeu 3 Fév 2011 07:28

Pour le creux, il y a plusieurs raisons.
- diminution des frottements lors d'une coupe,
- diminution de la surface a polir au dos,
- coupe droit quand il y a une "grosse" épaisseur à couper (bon sur un kiridashi, je doute),
- "stockage" de la boue de polissage : lors du polissage du biseau, une boue se crée, et quand on travaille le dos à la pierre, la boue se colle dans le creux ce qui facilite le polissage.
et visuellement je trouve ça beau et plus proche du travail traditionnel des taillandiers japonais.

Pour les photos c'est vrai que c'est plaisant, mais souvent elles font ressortir les défauts par contre...
bryan
 
Messages: 637
Inscription: Sam 12 Déc 2009 15:57


Si vous trouvez ce sujet interessant, partagez-le sur vos reseaux sociaux favoris :

Lectures recommandées sur ce thème


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron